5L5A8891 2

Pour lui, le 14 juillet n’est pas simplement jour de fête nationale, c’est aussi jour de compétition. William Pike, 18 ans, jeune archer du club de tir à l’arc de Poissy se rendra à Loudéac dans une quinzaine de jours pour participer au championnat de France jeune de tir campagne. Où il espère bien décrocher « au moins un podium et pourquoi pas le titre, sourit ce grand gaillard. Je suis en pleine progression, ça concrétiserait mon travail. »

Une progression débutée il y a à peine cinq ans, après quelques tirs en colonies de vacances : « C’est un sport qui me correspond assez bien, souffle le garçon. Il nécessite des qualités de patience et de sérénité. » Les résultats viennent assez vite, à raison de deux à trois séances d’entraînement par semaine, notamment en tir campagne, cette discipline où il faut viser des blasons à différentes distances, le long d’un parcours.

En 2017, il termine 3e au classement du tournoi national jeunes. Le 14 juillet, il visera donc le titre aux championnats de France avant d’enchaîner le 29 juillet par les championnats de France jeunes Fita (la distance olympique). « J’espère un podium, reprend William, ce serait une belle performance. » La saison estivale s’achèvera par les championnats de France Fita tous âges le 10 septembre. L’occasion « d’engranger de l’expérience » au haut niveau. Car le garçon, qui partira étudier l’an prochain en Angleterre, a un rêve : Paris 2024. « Aujourd’hui, je suis en pleine période de progression alors pourquoi pas. J’aurai 25 ans à ce moment, ça commence à être le bon âge pour un archer. »

Le club de tir à l’arc de Poissy compte un autre bel espoir dans ses rangs. Lucas Boussier, 14 ans, sera lui aussi sur le pas de tir des championnats de France jeunes Fita le 29 juillet. L’opportunité pour lui de reprendre le cours de la progression qu’il avait connu en 2016 avec d’excellents résultats : podium départementaux (1er) et régionaux (3e), 17e place aux championnats de France jeunes Fita en salle. Cette année, le jeune garçon est moins en forme mais il espère bien « passer le cut aux France pour participer aux duels. » En septembre, il enchaînera avec les championnats de France de tir Beursault, « une découverte pour moi ».  

5L5A8894 2