Avec ses 2,02 mètres et ses 100 kilos, Janvier Sianga Eyap arbore un large sourire et promène sa quiétude. Au sein du garage du Centre technique municipal (CTM), où il travaille depuis une année, il est l’ami de tous. Cet homme à l’allure si tranquille cache une passion qui pourrait le voir devenir champion du Monde, le 25 juin au soir. En effet, ce géant pratique le culturisme à haut niveau depuis six années et vient d’être sélectionné pour représenter la France en catégorie super lourd, lors de ce championnat se déroulant à Miami les 24 et 25 juin prochains.

« L’art de sculpter son corps »

Si l’objectif de Janvier est de devenir Monsieur Univers, son réel plaisir est de vivre un sport propre. « La Fédération française d'haltérophilie, musculation, force athlétique et culturisme (FFHFAC) est loin du cliché de l’absorption de produits dopants, confie ce sportif. La diététique et l’entraînement continu sont les piliers de notre discipline, le but est de griller le plus de calories possible tout en augmentant sa masse musculaire ». Avec un régime alimentaire bio, trois repas par jour – six en période d’entraînement intensif-, et  un entraînement de trois heures par jour et six avant la compétition, Janvier prépare le championnat du Monde avec acharnement et zénitude. « Avec le culturisme, l’on s’achète une belle santé. À ce niveau, la musculation, c’est l’art de sculpter son corps. C’est se connaître », poursuit Janvier, également ceinture noire de judo .

Réponse le 25 juin

À Miami, après la traditionnelle pesée, ce super lourd devra passer les épreuves imposées. Ensuite, s’il a séduit le redoutable jury, il présentera des épreuves libres sur un fond musical. « Mon objectif est d’être parmi les meilleurs. Pour y arriver, jour après jour, je muscle mon corps. Le 25 juin au soir, mes efforts seront peut être récompensés. J’aurai surtout fait honneur à mes valeurs et celles du sport », précise-t-il.

Le 20 juin, Janvier s’envolera de France pour vivre ce qu’il estime être obligatoirement une fantastique aventure. La seule ombre au tableau arrive de la santé de son épouse, « Elle vient d’être opérée et ne pourra être à mes côtés. Elle et ma maman sont les deux principaux membres de mon fan club. Ma femme est un soutien indéfectible. Nous allons être éloignés l’un de l’autre pour la première fois depuis notre mariage. Elle m’aidera par la pensée ». Janvier pourra aussi compter sur le soutien des Pisciacais.