Il n’y pas que des triathlètes qui représentent Poissy aux Jeux olympiques de Rio (Cassandre Beaugrand et Dorian Coninx pour la France mais aussi Andrea Hewitt pour la Nouvelle-Zélande et Vicky Holland pour la Grande-Bretagne), il y aussi une handballeuse. Laurisa Landre, la pivot de l’équipe de France, a en effet fait ses débuts dans le club de la cité saint Louis. «J’ai découvert le hand à l’UNSS, au collège des Grands-Champs, à 12 ans. J’ai tout de suite aimé ce sport, son aspect collectif, le combat qu’il implique. Ça me correspondait parfaitement », confie la jeune femme de 31 ans. Entrée en sport-études à Chartres, Laurissa joue encore deux ans au club de Poissy avant de rejoindre le centre de formation de Fleury-les-Aubrais : «Cest là que j’ai pris conscience que je pouvais évoluer à un très haut niveau », avoue-t-elle.

Partie au Havre en 2012, Laurissa est élue meilleure pivot de France deux saisons de suite, ce qui lui ouvre les portes des Bleues. Elle dispute alors sa première compétition internationale l’Euro 2015 au Danemark au cours duquel les Françaises sont éliminées en quart de finale par les Pays-Bas. Une équipe qu’elles ont retrouvé lors du premier match des Jeux avec une issue bien différente puisque les tricolores se sont imposées 18-14, avec un but de Laurisa Landre. Lors de leur deuxième match, les Bleues se sont inclinées d’un petit but face à la Russie (24-25) et disputent leur troisème rencontre cette nuit (2h50 heure française) contre l’Argentine.

Quelle que soit l’issue du tournoi olympique, Laurisa Landre reviendra certainement passer quelques jours à Poissy : «C’est ma première maison, j’y reviens toujours avec plaisir, sourit-elle. J’y ai encore ma famille, des amis d’enfance qui me soutiennent ce qui est très important pour moi.»