Créé cette année, le trophée Laurent-Vidal du meilleur club formateur a été remis, jeudi 22 septembre, au Poissy triathlon. « C’est un très grand plaisir d’être à Poissy, a commenté le président de la Fédération française de triathlon Philippe Lescure. Poissy Triathlon représente ce que l’on fait de mieux dans notre sport, il est un club emblématique du triathlon français. Il fait partie depuis des années du haut de la pyramide des clubs formateurs et cette saison, de par ses résultats, il en est même le premier. »

Une politique de formation initiée depuis longtemps et qui porte ses fruits selon le président : « Elle permet à ces jeunes triathlètes d’arriver ensuite au plus haut niveau comme l’a encore montré Léonie Périault », deuxième aux championnats du monde U23 à Cozumel.

Pour le maire de Poissy, Karl Olive, le Poissy triathlon possède certes la « crème de la crème en matière de champion, mais il dispose aussi d’une base solide. Il faut saluer ce travail effectué auprès des jeunes, dans les quartiers… tout cela donne un sens au sport, afin qu’il devienne une véritable école de la vie. »

« Nous sommes très attachés à la formation, indique-t-on au club. Ce trophée met à l’honneur les résultats de nos jeunes mais aussi l’implication de nos éducateurs qui sont présents au quotidien. »

 

 

Annulation du Grand Prix de Nice : Poissy sacré sans doute deux fois 

En marge de la remise du trophée Laurent-Vidal, Philippe Lescure est revenu sur l’annulation de la dernière du Grand Prix à Nice. « Malgré les efforts de toutes les parties, il a été considéré que la sécurité ne pouvait pas être assurée. » Avec cette annulation, Poissy pourrait alors être sacré deux fois. En effet, les équipes hommes et femmes occupaient la première place du classement général à l’issue du dernier Grand Prix de Quiberon. Les Pisciacaises disposaient d’une large avance et étaient presque assurées de conserver leur couronne. Chez les hommes en revanche, le suspens était total, Poissy n’ayant que deux points d’avance. La bataille s’annonçait homérique mais elle n’aura donc pas lieu. La validation du classement devrait intervenir dans les jours qui viennent. Les Pisciacais renoueraient alors avec un titre hexagonal, le premier depuis 2005.