Non catégorisé

Souhaitant que son projet soit porteur d’opportunités pour le territoire, le Paris Saint-Germain affirme sa volonté de s’appuyer sur les compétences locales dans le cadre de la construction et de l’exploitation du PSG Training Center. A cette fin, le club a lancé un espace Entreprises sur le site Internet dédié au projet pour permettre aux entreprises locales de signaler leurs expertises ou compétences que le Club pourrait mobiliser.

Les entreprises localisées à Poissy et ses alentours peuvent s’enregistrer en décrivant leur activité et en laissant leurs coordonnées à l’adresse suivante : https://trainingcenter.psg.fr/espace-entreprises.

L’objectif de la démarche est de recenser les ressources présentes sur le territoire, permettre à toutes les entreprises de se signaler, et constituer ainsi un vivier d’entreprises auxquelles le club et les opérateurs nationaux, garants de la bonne conduite du chantier, pourront faire appel.

Le club croisera donc ses besoins avec ce listing pour évaluer les synergies possibles et mettra en partage ses conclusions avec les groupements et opérateurs locaux.

Les premiers domaines identifiés par le club sont :

    • Travaux : espaces verts, terrassement VRD,
    • Maintenance : management des installations du site,
    • Prestations de service : restauration, gardiennage, gestion des vergers, zone maraichère, etc…
    • Expertises spécifiques : entretien des terrains, etc.

Le Paris Saint-Germain est en pleine organisation du chantier de son futur Training Center qui doit être officiellement lancé au printemps 2020 et définit en parallèle, les conditions d’exploitation de son futur centre d’entrainement.


logo

L'éducation environnementale

L’année 2019 sera placée sous le signe du développement durable dans la cité saint Louis.

Tout au long de l’année, retrouvez dans votre journal municipal et sur les réseaux sociaux les multiples actions engagées par la ville et les ambitions de la municipalité pour préserver l’environnement et privilégier l’activité locale.


education

municipalité

Les enfants, ambassadeurs des bonnes conduites

Ville écoresponsable, Poissy fait régulièrement intervenir des associations, telle qu’Odyssée pour la Terre, lors de ses événements afin de sensibiliser à la question environnementale. Une thématique développée également auprès des enfants dans les accueils de loisirs sans hébergement par le biais de création de minipotagers et d'hôtels à insectes, d’information sur le recyclage et le tri sélectif, la récolte de bouchons. Lors des repas du midi, une quête antigaspi est organisée.

Le Conseil municipal junior (CMJ) est aussi devenu un vecteur primordial de l’éducation environnementale : les élus ont participé à des animations autour de l’écologie lors de la fête de la science, à un atelier recyclage des déchets électriques et produits nocifs, ont échangé avec le Relais (recyclage des vêtements) et étudié le recyclage des bouchons en plastique. A travers différentes inaugurations, ils ont aussi été sensibilisés aux hôtels à insectes, aux boîtes à livres et ont pris part aux différentes actions de nettoyage (forêt propre, berges saines…). Autant d’informations que ces jeunes ambassadeurs de la cause environnementale ont pu partager avec leurs petits camarades.

education 2

cantines

Sur les murs des cantines pisciacaises les affiches pour promouvoir le bien manger (je mange de tout, manger équilibré, manger selon les saisons, je découvre les aliments qui respectent la planète, je n’ai pas les yeux plus gros que le ventre, etc.) sont légion. Ces messages directs à l’attention des enfants sont en lien avec la volonté de la Ville de leur permettre de mieux manger en donnant la priorité aux produits locaux et bio et en augmentant leur part dans les repas. Les préparations locales sont également privilégiées. De quoi donner à chacun les bons réflexes devant son assiette…




education 3

mini ferme

la pédagogie renforcée

La ferme pédagogique, installée dans le parc du château de Villiers, a pour but la familiarisation à la nature pour les enfants de la Maison de l’Enfance, leurs parents, mais pas que ! Après des travaux d’aménagement, les visiteurs pourront aussi profiter de ce cadre pour observer la faune et la flore. D’ici la fin de l’année, une signalétique pédagogique sera développée pour la ferme avec de nombreux panneaux explicatifs sur chaque espèce animale et végétale. Une parcelle de terrain sera aménagée par la Ville pour cultiver des plantes aromatiques qui seront plantées cet automne, pour une floraison au printemps 2020. L’association Odyssée pour la Terre viendra également s’installer sur le terrain de tennis du château, afin de proposer des ateliers aux enfants et aborder des thématiques sur le recyclage, le gaspillage alimentaire, les éco-gestes à adopter...

Horaires de la miniferme : lundi au vendredi de 18h à 20h l’été ; de 18h à 19h l’hiver. Week-end et jours fériés : 9h à 20h l’été ; 9h à 19h en hiver.

education 4

lobby

Vous avez sûrement dû entendre parler du « Lobby de Poissy ». L’aventure de cette association 100% pisciacaise a commencé durant l’année scolaire 2017-2018. En octobre 2018, une dizaine d’élèves de CM2 créent une junior association avec leur ancienne enseignante, Anaïs Willocq. Très impliquée et faisant parler d’elle, l’association est spécialisée dans la préservation de l’environnement et de la planète et a d’ailleurs déjà rencontré plusieurs acteurs influents pour leur combat (l’astrophysicien Hubert Reeves, le photographe Yann Arthus-Bertrand, le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer, l’ancien ministre de la transition écologique Nicolas Hulot ou encore l’ancien président de la République François Hollande).

DÉCLARATION DES DROITS DE LA PLANÈTE

Aujourd’hui les enfants devenus collégiens, ont rédigé avec d’autres jeunes la "déclaration européenne des droits de la planète et du vivant”. En juillet, elle a été présentée à l’Organisation des Nations Unies (ONU) et le sera également à la Commission européenne de Bruxelles cet automne. Le groupe de Poissy semble, pour sa part, aussi décidé à parler d’un tout autre sujet : la pollution lumineuse. Les enfants ont déjà travaillé sur une proposition de loi à ce sujet et d’autres thématiques, gardées secrètes, seront à l’ordre du jour pour l’année à venir. Dernièrement, comme toute association, Le Lobby a tenu son stand lors du forum des associations de Poissy le 8 septembre dernier. L’occasion de sensibiliser les plus jeunes, premiers acteurs de demain et de rallier à leur cause de nouveaux membres, toujours âgés de moins de 18 ans.

L’actualité de la junior association pisciacaise est à suivre sur le site education.francetv.fr bby de Poissy et la page Facebook Le Lobby de Poissy

maison de leau

Une Maison pour tout savoir sur l’eau et la Seine. Faire découvrir la richesse patrimoine naturel de la Seine et les moyens de protéger la ressource en eau, tels sont les objectifs de la Maison de l’Eau du Siarh. Venez la découvrir lors des Journées du Patrimoine. Visites et ateliers sont au programme. Entrée libre samedi 21 et dimanche 22 septembre de 10h à 12h30 et de 14h à 18h. Maison de l’eau du Siarh - 2, boulevard Pelletier à Carrières-sous-Poissy. www.maison-eau-siarh.fr




education 5

association

Odyssée pour la Terre : informer, sensibiliser et éduquer

Née en 2015, l’association Odyssée pour la Terre s’est donnée pour mission « d’informer, d’éduquer et de sensibiliser » sur les déchets.

Une volonté née de l’expérience d’Olivier Briau qui travaille à la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise, sur cette thématique.« Nous avons eu envie de créer l’association pour désinstitutionnaliser la chose, détaille Olivier Briau. Faire comprendre aux gens qu’ils pouvaient s’emparer de ce sujet. » Dans ce but, Odyssée pour la Terre a multiplié les actions dans les écoles, auprès des bailleurs, des commerçants lors de la semaine de la réduction des déchets, lors des événements municipaux (course La Pisciacaise, Fête de la Nature), lors d’opérations de nettoyage.... « A chaque fois, nous faisons preuve de pédagogie, notamment en ce qui concerne le tri. Il faut bien expliquer comment il fonctionne sur le territoire de GPS&O, car les gens ont parfois de fausses informations ou des idées préconçues. Le tri sélectif, c’est sans doute le moyen le plus simple d’agir pour l’environnement, sans vraiment modifier son comportement. Il suffit juste de faire attention. » Mais ce premier pas est aux yeux des membres d’Odyssée pour la Terre insuffisant : « Nous n’en sommes plus là malheureusement, souffle Olivier Briau, qui insiste sur la réduction des déchets. Ça passe par des gestes très simples comme ne pas prendre de sacs plastiques quand on fait ses courses, choisir des produits avec moins d’emballage, fabriquer soi même certains produits comme le dentifrice… »

FAIRE PREUVE DE PÉDAGOGIE

S’il juge que les jeunes générations sont « mieux informées », Olivier Briau estime qu’il reste encore beaucoup à faire en matière d’éducation environnementale. « On sent qu’il existe petit à petit une prise de conscience, reste à ce qu’elle se traduise par des résultats concrets pour l’environnement. »

le champ des poissybles

Comme Odyssée pour la Terre, le Champ des Poissybles est impliqué dans l’éducation environnementale à Poissy. Née en 2017, l’association organise plusieurs actions chaque année, qui se rattachent à 4 grandes activités : des Repair Cafés ; des actions autour du "Zéro Déchet" ; des Cafés des bonnes nouvelles et des projections de films.

Les prochains rendez-vous : 

> World Cleanup day samedi 21 septembre, de ramassage citoyen en centre-ville, avec sensibilisation sur la pollution générée par les mégots et lors d’un plogging (ramassage des déchets lors d’un jogging). RDV à 9h45 sur le parvis de la gare de Poissy. 

> Repair café samedi 9 novembre au Centre de diffusion artistique, de 10h à 18h.




education 6

grand paris seine et oise

La communauté urbaine dresse un plan d’actions sur six ans

Dans cette optique, la Communauté Urbaine a dressé une liste d’actions à mettre en œuvre, dont de nombreuses sont en lien avec l’éducation environnementale.

GASPILLAGE ALIMENTAIRE
GPS&O prévoit la mise en place de démarches à l’attention de différents publics : les ménages (ateliers de démonstration, événements et stands pédagogiques), les élèves des établissements scolaires (sensibilisation, challenges interclasses, soutien aux actions des élèves et professeurs, création d’une “boîte à outils“ pédagogique…), les restaurateurs et les commerçants (sensibilisation aux dispositifs de récupération, transformation et don des invendus ; promotion du gourmet bag, version française du doggy bag).

GESTION DE PROXIMITÉ DES BIODÉCHETS ET RÉDUCTION DE PRODUCTION DE VÉGÉTAUX
Sensibilisation des habitants, des professionnels et des gros producteurs comme les cantines scolaires (communication sur les pratiques alternatives comme le compostage, ateliers pratiques pour transmettre des savoir-faire et des techniques de jardinage alternatives, guides des bonnes pratiques, mises en place de sites vitrines).

RÉEMPLOI DE PRODUITS DE CONSOMMATION
Création de sites pilotes pour expérimenter des actions de réemploi et de partage ; information sur la collecte de textile ; accompagnement des projets des habitants.

CONSOMMATION RESPONSABLE
Actions de sensibilisation, d’information et d’incitation pour les habitants, en valorisant les commerçants engagés dans cette démarche (vente en vrac, vente directe, initiative de retour à la consigne…).

Pour synthétiser toutes ces actions, Grand Paris Seine et Oise va développer tout un plan de communication sur la prévention des déchets : guide des bonnes pratiques, événements (rencontres débats, ateliers, festival zéro déchets), sensibilisation des élus et agents (formations, organisation des services, opérations témoins, groupes de réflexion…).

Pour tout renseignement ou pour monter un projet : reduisons.nos.dechets@gpseo.fr


logo

L'eau et la Seine

L’année 2019 sera placée sous le signe du développement durable dans la cité saint Louis.

Tout au long de l’année, retrouvez dans votre journal municipal et sur les réseaux sociaux les multiples actions engagées par la ville et les ambitions de la municipalité pour préserver l’environnement et privilégier l’activité locale.


eau 1eau 2

rationalisation

Récupérer l’eau pour arroser et nettoyer

Même en France l’eau est une denrée précieuse qu’il s’agit de ne pas gaspiller. Pour cela, la Ville a multiplié les initiatives pour en rationaliser son utilisation, notamment en se servant d’une eau non potable pour arroser ou nettoyer.

Dans le parc Meissonier, une cuve enterrée de 6 000m3 recueille les eaux des sources, utilisées pour l’arrosage des espaces verts.

Plusieurs cuves de récupération des eaux de pluie ont aussi été installées sur certains sites municipaux : à l’école Robert-Fournier, deux cuves de 3m3 chacune existent pour l’arrosage des espaces verts ; au Clos d’Arcy, c’est une cuve de 30m3 qui permet d’arroser les jardins. Une cuve de même taille a été installée au stade Léo-Lagrange pour l’arrosage des jardins familiaux. Une étude est menée pour en mettre également une au centre technique municipal.

Dans le même esprit, depuis 2014, l’eau de la galerie aux moines (impropre à la consommation) est utilisée pour le nettoyage de la voirie. Ce qui permet de générer une économie de 30 000 euros par an.


equipement

L’eau chaude sanitaire chauffée grâce aux panneaux solaires

Poissy a développé depuis des années l’installation de panneaux solaires sur les toits de certains bâtiments municipaux. L’objectif : fournir tout ou partie de l’eau chaude sanitaire aux utilisateurs et habitants. Ainsi, pour le bâtiment passif jouxtant l’école Fournier à La Coudraie, 50% de l’eau chaude utilisée par les locataires est chauffé par les 17m2 de panneaux photovoltaïques ; à la crèche du Petit Prince, ce taux est de 45% (11m2 de panneaux), au complexe sportif Marcel-Cerdan, il est de 35% (20m2) et pour les logements de la rue Maryse-Bastié (14m2), il est de 32%.




eau 3

consommation

Une eau meilleure et moins chère !

Depuis le 1er juillet 2018, une unité de décarbonatation collective, gérée par le groupe Suez, a ouvert à Flins. Elle permet d’éliminer l’excédent de calcaire dès l’étape de production : soit une disparition d’au moins 18kg de calcaire par an et par foyer. Si cet adoucissement a un coût (30€ par an), il est à mettre en regard des économies qu’il permet de réaliser. Une eau trop riche en calcaire engendre en effet 150€ de dépense par an notamment en ce qui concerne l’usure de nombreux appareils (chaudière, chauffe-eau, électroménagers) en raison de l’entartrage. Une eau plus douce c’est donc prolonger leur durée de vie !

Au rayon des économies, la Ville de Poissy a également agi pour le consommateur en faisant baisser le prix de l’eau depuis 1er janvier 2016. Le prix du m3 est passé de 1,35€ à 1,15€HT à la suite de la négociation du nouveau contrat avec la Lyonnaise des Eaux. L’abonnement du compteur a baissé de 40€ à 24€. Pour une famille de quatre personnes, l’économie peut atteindre 39% par an.




eau 4

espaces verts

Un système d’arrosage automatique pour gaspiller moins

Depuis 2018, un nouveau système d’arrosage automatique, géré par ordinateur, est déployé sur les 70 sites du territoire pisciacais. Opérationnel depuis le mois de mai, il permet, grâce à une connexion avec station météo, de réguler la distribution d'une l’eau en fonction des précipitations. En outre, en cas de fuite, le dispositif se coupe automatiquement. Avec cet investissement de 300 000 euros, la Ville aura désormais une gestion plus rigoureuse de ses fluides.

La gestion de l’eau pour les espaces verts passe aussi par le choix d’essences moins gourmandes en eau : plantes vivaces et graminés occupent aujourd’hui une place plus importante dans les massifs et les jardinières en suspension.




eau 5

tourismenavigation

Préserver les voies navigables

Cet hiver, Voie navigable de France (VNF) a mené une campagne de sondage de la Seine sur le territoire pisciacais : un travail très précis pour établir une cartographie à jour du fleuve indispensable, après des épisodes de crue qui ont fortement agité la Seine et vu s’accumuler les sédiments. Cela permet ainsi de garantir une profondeur suffisante pour que tous les navires puissent naviguer sur cet axe important qu’est la Seine. Si ce n’est pas le cas, des opérations de dragage sont menées pour que les péniches, un mode de livraison moins coûteux et moins polluant que les camions, soient en mesure de passer avec leur cargaison.

Sur la Seine circulent également des bateaux de croisière qui s’arrêtent à Poissy au niveau de la halte fluviale. Un secteur d’activité que la Ville, avec les autres collectivités de la vallée de la Seine, entend bien développer, en augmentant le temps d’arrêt des croisiéristes sur chaque site et en formant les commerçants (apprentissage de l’anglais par exemple).




eau 6

mobilitécadre de vie

Passerelle sur la Seine et aménagement des berges

A l’horizon 2024, une passerelle pour les piétons et les cyclistes devrait voir le jour au dessus de la Seine, entre Poissy et Carrières-sous-Poissy. Elle permettra une traversée sécurisée du fleuve, en reprenant le tracé direct du Vieux pont de Poissy, tout en préservant les vestiges historiques.

La Ville envisage aussi d’aménager les berges de Seine pour une voie cyclable entre Villennes et la gare, via l’avenue Emile-Zola et le cours du 14-Juillet.



eau 7

proprete

Une attention particulière pour les berges de Seine

Tout au long de l'année, des associations, en partenariat avec la Ville organisent des opérations de nettoyage de certains lieux publics. C’est le cas notamment des berges de Seine, un site particulièrement exposé à l’accumulation de déchets en raison de sa fréquentation mais aussi parce que le fleuve charrie nombre de débris et détritus.

C'est pourquoi, depuis des années, Odyssée pour la Terre organise tous les ans son opération de nettoyage des berges de Seine : la dernière édition s'est déroulée samedi 6 juillet. L’an dernier, 300kg avaient été collectés !

Pendant l’été, la Ville renforce son service propreté avec un système de ronde. Un agent est spécialement dédié au nettoyage quotidien du mercredi au dimanche de 12h à 20h avec des missions spécifiques sur le centre-ville et les berges de Seine.




eau 8

risques dinondations

La Ville veille aux crues

De tout temps, Poissy a connu des crues, les deux dernières en 2016 et 2018. Pour faire face à ces situations, la Ville de Poissy a développé un dispositif d’alerte et de mise en sécurité des habitants selon le niveau du fleuve. Les Pisciacais des zones à risque (Ile de Migneaux, cours du 14-Juillet) sont ainsi tenus au courant de l’évolution de la situation et, à un certain niveau de la crue, ils sont invités à quitter leurs logements pour des hébergements mis en place par la Ville.

odysee pour la terre
odyssée pour la terre

L'eau est une ressource rare, arrêtons de la gaspiller

L’eau présente des caractéristiques qui la distinguent de toutes les autres. Elle est indispensable à la vie, disponible en quantités strictement fixes, dictées par les lois de conservation et le cycle de l’eau. C'est une ressource convoitée plus qu’aucune autre. Le changement climatique jouera probablement un rôle décisif (et négatif) dans sa disponibilité future, dans la mesure où le cycle de l’eau est un système parmi les plus sensibles au phénomène, avec des impacts sur l’accessibilité à l’eau douce, la qualité de l’eau disponible. L’augmentation du niveau de vie dans le monde, le fait que les consommateurs, industriels et productions agricoles sont de plus en plus gourmands en eau font que la demande est devenue largement supérieure à l’offre. Sans compter les diverses sources de pollution qui sont un problème clé de la gestion de cette ressource. Fort de ce constat, il nous appartient à tous de modifier nos comportements pour préserver cette ressource. Ne pas utiliser de produits biodégradables et écologiques au quotidien, jeter des lingettes dans les toilettes (véritable fléau des stations d’épuration), laisser trainer ses déchets au sol… : autant de pollutions qu’il faudra traiter et assainir pour nous apporter une qualité d’eau irréprochable. Et, comme l’eau est une ressource rare, arrêtons de la gaspiller !


logo

Recyclage Réemploi

L’année 2019 sera placée sous le signe du développement durable dans la cité saint Louis.

Tout au long de l’année, retrouvez dans votre journal municipal et sur les réseaux sociaux les multiples actions engagées par la ville et les ambitions de la municipalité pour préserver l’environnement et privilégier l’activité locale.


recyclage

Depuis des décennies, le tri sélectif des déchets s’est développé en France. Mais que deviennent les objets que vous mettez dans les containers jaunes, verts ou marrons ? On vous explique tout.

image1Papiers/Carton

En fonction de la qualité de la pâte à papier, le recyclage permet de fabriquer du papier de bureau recyclé, du papier journal, du papier cadeau, du carton.

> Le nombre de recyclage du papier est limité à 7 fois avant d'être détruit. Il permet d’éviter la coupe d’arbres et fait économiser des milliers de litres d’eau.

image2Canettes en acier ou aluminium

Après une opération de refusion et d’affinage, l'aluminium recyclé sert à fabriquer des pièces moulées pour des carters de moteurs de voitures, de tondeuses ou de perceuses, des cadres de vélos, des lampadaires de jardin, des montants d'étagères, des radiateurs, des semelles de fer à repasser...

En recyclant l’aluminium, on économise des ressources naturelles et 95% de l’énergie nécessaire pour fabriquer l’aluminium en première fusion.

Broyé puis fondu, l’acier recyclé entre dans la fabrication d’objets en acier que nous utilisons tous les jours : ustensiles de cuisine, outils, clés, automobiles, électroménager...

L’acier est le matériau le plus recyclé au monde. 50% de l’acier produit en France provient d’acier recyclé.

image3Plastique

Selon la nature des plastiques récupérés, des produits très différents peuvent être fabriqués. Le PEHD (plastique opaque qui compose les bouteilles de lait, les flacons de lessive…) sert pour la fabrication de tubes, tuyaux, renforts de chaussures, revêtement de sols, bacs à fleurs.

> Avec 450 flacons de lessive, on produit un banc.

Le PET utilisé pour les bouteilles d’eau est recyclé dans la fabrication de fibres synthétiques ou en flacons opaques non alimentaires.

> Avec 12 bouteilles de soda, on peut fabriquer un oreiller. Avec 27 flacons de liquide vaisselle, on peut confectionner une veste polaire.

image4deee : Déchets d’équipements électriques et électroniques

Remis à une structure de réemploi ou revendu, votre appareil poursuit une seconde vie. Déposé en déchetterie ou remis à un revendeur, il est acheminé jusqu'à un centre de traitement où il est démantelé et ses différents composants recyclables récupérés (métaux et plastiques).

Les camionnettes pour vos vieux appareils électroménagers et vos déchets dangereux sont présentes de 8h30 à 12h30
- Le 1er jeudi du mois place Saint-Exupéry
- Le 2e samedi du mois et le 4e mardi du mois place de la République.

image5Verre

Après avoir été débarrassé des étiquettes et des bouchons, le verre est broyé puis fondu afin de produire à nouveau du verre (pots, bocaux, bouteilles en verre).

> Le verre se recycle indéfiniment avec une qualité égale. Aujourd’hui, plus de la moitié de la production des emballages en verre est assurée grâce à l’apport du verre recyclé.

image6Briques alimentaires

Les briques alimentaires sont composées de différents matériaux qui sont récupérés puis recyclés. - L’aluminium est récupéré puis fondu en lingot avant d’être réutilisé.
- Le plastique est récupéré avant de suivre le cycle de recyclage des bouteilles plastiques.
- Le carton est recyclé en papier essuie-tout, papier toilette ou papier cadeaux, boîte à œufs…

Votre déchetterie

Pour vos déchets végétaux, encombrants, gravats, DEEE, ferraille et métaux non-ferreux, huiles de vidange, ampoules…
Rendez-vous dans votre déchetterie Azalys, route départementale 190 (en direction de Triel-sur-Seine) Lieu-dit Les Bouveries à Carrières-sous-Poissy. (Tél. : 01 30 06 30 30). Ouverte lundi et vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h, mercredi de 14h à 18h, samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h, dimanche de 9h à 12h et de 14h à 17h.
La déchetterie est accessible gratuitement sur inscription. Demandez votre badge d’accès en vous inscrivant sur .

image7image8

Pour toute question concernant 
les déchets à Poissy,
contacter le 01 34 01 20 36.
image9




image10

solidarite

Le Relais : une seconde vie pour textiles usagers

Poissy compte une dizaine de bornes Le Relais réparties dans tous les quartiers de la Ville. Ces bornes permettent de collecter les vieux vêtements dont vous ne vous servez plus : les jeans, manteaux, mais aussi les chaussures, la petite maroquinerie, certains chapeaux… (à déposer dans des sacs fermés de 30 litres maximum).

Une fois récupérés, vos textiles sont recyclés par l’entreprise d’insertion. Première option, ils sont en suffisamment bon état et ils sont alors mis en vente dans des magasins solidaires (c’est le cas de “Ding Fring” situé rue aux Moutons à Poissy). Seconde option, ils trouvent une nouvelle vocation : les vieux jeans et velours peuvent ainsi devenir des très bons isolants thermiques et acoustiques tandis que le coton peut se transformer en chiffons d’essuyage pour l’industrie automobile.

> Pour trouver le conteneur Le Relais le plus proche de chez vous, rendez-vous sur lerelais.org

> Boutique Ding Fring, 5, rue aux Moutons à Poissy. Lundi et mercredi de 10h à 13h et de 15h à 19h ; mardi, vendredi et samedi de 10h à 19h ; dimanche de 10h à 13h.




image11

association

Le 9 novembre, venez faire réparer vos objets

Le 9 novembre, au CDA, l’association Le Champ des Poissybles organise son 6e Repair Café.
Le principe est simple : des bénévoles seront présents pour aider, gratuitement, les visiteurs à réparer appareils défectueux et objets abîmés de toutes sortes – petit électroménager, ordinateurs, vêtements, vélos, petit bricolage, horlogerie. Lors du dernier Repair Café, 127kg de produits divers ont été réparés… et ne sont donc pas partis en déchetterie. Dans le même état d’esprit, une “grafiteria” sera installée au CDA : un espace de gratuité où chacun peut donner des objets (propres et en bon état) dont il n’a plus besoin, et prendre ce qui peut lui servir (même sans rien donner). Les objets restants en fin de journée seront apportés en ressourcerie.

> Repair Café, samedi 9 novembre de 10h à 18h au Centre de diffusion artistique, 53, avenue Blanche-de-Castille. Entrée libre.

LES RESSOURCERIES DU TERRITOIRE

Deux ressourceries existent sur le territoire et sont soutenues par la communauté urbaine : Aptima à Mantes-la-Jolie (26, rue des Closeaux) et La Gerbe à Ecquevilly (15, rue des Fontenelles). Elles vous permettent de déposer les objets dont vous ne vous servez plus.
Réparés puis réutilisés ou revendus, ils auront droit à une seconde vie.

La communauté Emmaüs à Follainville-Dennemont (route de Sandrancourt) œuvre également dans cette dynamique, en vendant des objets après les avoir nettoyés ou remis en état.




image12

compostage individuel

Demandez votre composteur gratuit

Dans le cadre de sa campagne pour réduire les déchets, la Communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise encourage la pratique du compostage. C’est facile, gratuit et bénéfique pour le jardin et l’environnement ! L’administré peut récupérer un composteur, gratuitement jusqu’à la fin de l’année 2019, suite à sa participation à une formation collective, à laquelle il aura été convié par mail.

- Pour faire la demande, écrivez à compostage@gpseo.fr
- GPS&O a aussi édité un guide du compostage, téléchargeable sur le site

odysee pour la terre
odyssée pour la terre

Le recyclage, un des leviers pour réduire le volume des déchets ménagers

Le recyclage, en plus d’être un enjeu de société qui commence dans notre poubelle, est aussi et surtout, un procédé de traitement des déchets permettant de réintroduire dans le cycle de production d’un produit, des matériaux qui composaient un produit similaire arrivé en fin de vie.
Le recyclage permet de réduire les volumes de déchets, et donc leur pollution, de préserver les ressources naturelles en réutilisant des matières premières déjà extraites. Par exemple recycler une bouteille en plastique plutôt que de l’incinérer ou de l’enfouir, réduit ses émissions de CO2 de 60%. Selon les matériaux, le geste de tri et les techniques de recyclage sont plus ou moins avancés, des progrès restent à faire afin de simplifier le geste de tri pour encore le développer.
Aujourd’hui, seuls 15 millions de Français bénéficient de consignes de tri dites « élargies ». Ce qui veut donc dire que pour 80% des Français, pour ce qui est du plastique, seuls les bouteilles et flacons en plastique peuvent se recycler.
Pour le moment, l’enjeu est de continuer à développer le recyclage du plastique, car tout emballage non trié devient un déchet au lieu d’être une ressource.
L’avenir du recyclage sera de pouvoir simplifier le geste de tri de tous les emballages plastiques et d’harmoniser les consignes à l’ensemble du territoire français dès 2022.

  • Maison de fer 1

    La reconstruction de la Maison de Fer


    Demeure remarquable du XIXe siècle signée Joseph Danly, inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1975, la Maison de Fer avait été laissée à l’abandon et soufflée par la tempête de 1999. Ses vestiges, acquis par la Ville en 2016, ont été démontés, stockés, inventoriés dans la perspective d’une reconstruction à l’identique au sein du parc Meissonier. En décembre 2018, l’ambitieuse opération de sauvetage et de renaissance du patrimoine connaissait une étape importante avec la pose de sa première pierre dans le théâtre de verdure du parc pisciacais. Financée par le mécénat et les subventions, dont l’important soutien du Département au parcours touristique pisciacais, la Maison de Fer reconstruite et modernisée sous la supervision de l’architecte Philippe Blanc sera un lieu de culture qui abritera un centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (Ciap). La livraison du bâtiment est prévue en décembre 2019, son ouverture au public en 2020.


    Maison de fer 2

    Histoire


    Construite en 1896, inscrite aux Monuments historiques, la Maison de Fer est une villa conçue selon le système imaginé par le Belge Joseph Danly. Témoignage rare de la création architecturale de la révolution industrielle, cette maison métallique est un élément phare du patrimoine pisciacais. Résidence de villégiature commandée par Georges de Coninck, elle semble avoir été habitée jusqu’en 1980. Ses parois extérieures sont composées de 550 panneaux d’un millimètre d’épaisseur qui par leur emboutissage et leur liaison assurent la rigidité de la structure. La toiture était, à l’origine, recouverte de tôles ondulées ornées d’une crête de faîtage en zinc, et d’un habillage décoratif des pignons par des lambrequins métalliques. Un petit clocheton en métal recouvrait l’ensemble en son centre.

    Apportez votre tôle à l’édifice ! 


    Chacun peut apporter sa participation et devenir acteur de la reconstruction de ce patrimoine historique.

    Votre souscription permettra de restaurer et fabriquer à l’identique les panneaux métalliques endommagés ou disparus afin de permettre la reconstruction de la Maison de Fer.

    Souscription en tant que particulier,

    Souscription en tant qu'entreprise.

    Contact - Pia PLANTELIN-ROMAND, chargée de mission Mécénat, partenariats culturels et projets patrimoniaux
  • Maison de fer 3 

     

      Maison de fer 4

    Retrouver l’ensemble
    du projet en vidéo


logo

Coup de pouce aux mobilités douces

L’année 2019 sera placée sous le signe du développement durable dans la cité saint Louis.

Tout au long de l’année, retrouvez dans votre journal municipal et sur les réseaux sociaux les multiples actions engagées par la ville et les ambitions de la municipalité pour préserver l’environnement et privilégier l’activité locale.


bulle gare
écoresposanble mobilité douce 1
écoresposanble mobilité douce 2

reamenagent

Un nouveau pôle gare pour fluidifier les cheminements

Zone stratégique s’il en est, le pôle gare va être complétement réaménagé à l’horizon 2022. L’avenue Maurice-Berteaux ne débouchera plus sur la place de l’Europe. Seul un accès au parking des Lys sera conservé diminuant ainsi considérablement le flux de véhicules ce qui permettra d’étendre la place Pompidou et de passer en zone 20km/h. Parallèlement, plusieurs cheminements piétons sécurisés sont envisagés, notamment vers la future station de Tram et au-dessus de la RD190, vers les bâtiments de PSA avec la création d’une passerelle piétons.

Pour favoriser l’utilisation des vélos, de nombreux abris vont être construits avec un objectif de 150 places.

Les deux gares de bus sont, elles, conservées mais seront réaménagées pour faire face à l’augmentation de 30% du nombre de voyageurs prévue avec l’arrivée du RER Eole. A ce moment, un renforcement de l’offre sera sans doute nécessaire.


grand projet

Tram 13 et vélo, vers un partage de la voirie

Projet majeur du Poissy de demain, le Tram 13 Express va redessiner une grande partie de la cité saint Louis. Il constitue de ce fait une opportunité pour repenser les modes de déplacement le long du tracé, permettant une traversée de la ville en toute sécurité, notamment pour les vélos.

Boulevard Gambetta, où il ne sera pas possible de concilier tous les modes de déplacement (tram, voiture, vélo, piéton), un trajet alternatif est envisagé via l’avenue Fernand-Lefebvre, le boulevard Victor-Hugo et l’avenue Maurice-Berteaux, pacifiée dans le cadre du réaménagement du pôle gare (voir ci-contre). Sur le boulevard de l’Europe (prolongé à terme jusqu’à l’avenue de Pontoise), une bande cyclable sera créée entre la place de l’Europe et l’Ecoquartier Rouget-de-Lisle que les cyclistes traverseront grâce à une coulée verte (voir par ailleurs). Un cheminement piétons et cyclistes sera également réalisé aux abords de la portion du Tram qui longe le quartier Saint-Exupéry, rue Saint-Sébastien puis sur une partie de la rue Adrienne–Bolland. Enfin, conformément aux recommandations de l’enquête publique, une piste cyclable reliera la station ZAC (entre les quartiers Saint-Exupéry et Rouget-de-Lisle) et le Technoparc, le long de la RD30.


deplacement

Itinéraires cyclables : de la voie verte aux berges de Seine

Même si la mise en place d’un plan de circulation cyclable est de la compétence de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise, la Ville souhaite développer des itinéraires pour les vélos, à l’instar de la voie verte, inaugurée en juillet dernier en présence de Jean-Paul Ollivier, dont elle porte le nom. Sur 6km, elle permet de relier les quartiers Saint-Exupéry et La Coudraie en passant par la forêt.

Un projet similaire doit voir le jour rapidement sur les berges de Seine pour une voie cyclable entre Villennes et la gare, via l’avenue Emile-Zola et le cours du 14-Juillet.

Des réflexions sont aussi menées pour créer des bandes cyclables rue de La Bruyère (pour rattraper l’itinéraire cycliste du Tram) et sur la rue Charles-Maréchal (où existe déjà un contre-sens cyclable) définie comme un axe privilégié pour relier le Clos-d’Arcy au centre-ville.




écoresposanble mobilité douce 3


navettes bleues

Favoriser la mobilité des aînés

Pour répondre à la forte demande des aînés en matière de transport, la Ville a mis en place dès septembre 2015 la Navette Bleue. Ce dispositif gratuit a été amélioré avec le lancement d’une deuxième navette en mai 2016. Grâce aux retours des usagers, le tracé a été modifié pour que la fréquence soit plus importante. Les navettes vont du quartier Saint-Exupéry (en faisant un détour par Achères) jusqu’à celui de La Coudraie, marquant en tout une vingtaine d’arrêts, notamment les centres d’activité importants (stade, marché, mairie, RPA, hôpital, commissariat, place Racine…). En 2018, près de 32 000 personnes les ont empruntées.



rouget de lisle

Une coulée verte au cœur de l’Ecoquartier

Projet de développement urbain majeur, l’Ecoquartier Rouget-de-Lisle intègre évidemment la question des mobilités. Situé entre le quartier Saint-Exupéry et la zone de la gare, il constituera une voie de passage privilégiée pour les piétons et les cyclistes grâce à la coulée verte, appelée Le Quai, qui traverse son parc de 1,7 hectare. Elle permet ainsi une continuité de l’itinéraire cyclable créé en parallèle du Tram



rouget de lisle

Une passerelle piétons/cyclistes vers Carrières-sous-Poissy

Proposer un franchissement en toute sécurité pour les piétons et les cyclistes, tel est l’enjeu de la construction de la passerelle entre Poissy et Carrières-sous-Poissy qui devrait voir le jour à l’horizon 2024.

Avec cette passerelle, les Carriérois pourront ainsi rejoindre facilement le pôle gare, qui doit être remodelé et qui verra passer les RER Eole et le Tram 13 Express, quand les Pisciacais pourront se rendre au Parc du Peuple de l’Herbe, qui couvre 113 hectares. Ce projet reprend le tracé direct du Vieux pont de Poissy, tout en préservant les vestiges historiques. La structure en arc, longue de 320 mètres, rappellera l’ancien édifice. Son architecture aérienne et légère, proposée par le groupe Ney & Partners, préservera la perspective paysagère.

 

pensez au vélo électrique

odysee pour la terre
odyssée pour la terre

L’éco mobilité : un enjeu pour les territoires

« Aujourd’hui, modifier les modes de déplacements des habitants du département, et de Poissy en particulier est un véritable enjeu pour les territoires d’une part, en renforçant l’offre de services en termes d'éco mobilité (renforcement du réseau des transports collectifs, aménagement de voies vertes pour les vélos, incitation au co-voiturage, auto-partage…) et pour les entreprises, notamment par des mesures incitatives à l’instar des primes de mobilité négociée avec les partenaires sociaux ou le développement de solutions de mobilité alternatives à l’utilisation du véhicule. Nous savons que notre mobilité quotidienne a un impact important sur l’environnement, sur notre budget et sur notre santé, notamment en termes de pollution sonore et atmosphérique, d’émissions de CO2, etc. Pourtant, comme pour la thématique déchets, changer nos habitudes ne se fera pas du jour au lendemain. Tous les services proposés en faveur de l’éco mobilité et les bénéfices que nous pouvons en tirer ne pourront s’ancrer dans un territoire sans l’adhésion citoyenne, sans la modification significative de nos modes de transport et un accompagnement local du changement à opérer. »

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !
Pour ne rien manquer de l'actualité de la ville de Poissy