IMG 4719

L’architecte emblématique de la villa Savoye trône désormais place des Capucins, dans le centre-ville de Poissy. Ce jeudi 24 janvier, le maire Karl Olive a dévoilé la statue en bronze de Charles-Edouard Jeanneret, dit Le Corbusier, réalisée par le sculpteur russe Andrey Tyrtyshnikov. Une inauguration en présence de nombreuses personnalités, dont Alexey Meshkov, ambassadeur de la Fédération de Russie en France, le sous-préfet de Saint-Germain-en-Laye Stéphane Grauvogel, l'adjoint à la culture Vincent-Richard Bloch, l'adjointe au patrimoine, au jumelage et au tourisme Florence Xolin et de nombreux Pisciacais.

Haute d’environ environ 1,80 mètres, longue de 2 mètres, pesant plus de 422kg, l’imposante sculpture d’Andrey Tyrtyshnikov représente Le Corbusier en position assise, tournant légèrement la tête, comme s’il observait les personnes arrivant sur la place et entrant dans Poissy. Une posture identique à la version en plâtre, plus petite, offerte par l’artiste à la Ville en 2017, et toujours visible sur le balcon de la Mairie, près de la salle des mariages. Surtout, cette œuvre est la jumelle, à une nuance de patine près, d’une première statue de l’architecte, signée du même auteur, qui trône depuis 2015 devant le Tsentrosoyuz, seul bâtiment édifié par Le Corbusier dans la capitale russe.

IMG 4550vIMG 4551

IMG 4563 IMG 4574

IMG 4596 IMG 4613

Posée ce mardi 22 janvier sur la place des Capucins, la nouvelle statue pisciacaise a été réalisée ces derniers mois dans les Yvelines, à la fonderie de Coubertin, située à Saint-Rémy-lès-Chevreuse, sous la supervision du sculpteur russe, tout comme sa jumelle moscovite. « Inaugurer aujourd’hui mon travail dans cette merveilleuse ville de Poissy me remplit d’une vraie fierté », a assuré Andrey Tyrtyshnikov après le dévoilement de son œuvre. « Je voudrais exprimer mes remerciements au maire Karl Olive et aux services de la Ville qui m’ont donné l’opportunité de réaliser cet important projet culturel international ». Le sculpteur a associé à ses remerciements l’ambassade russe dont le rôle « témoigne de la volonté de renforcer les relations culturelles entre nos deux pays » ; la fonderie de Coubertin – « pour moi la meilleure en France » ; l’association franco-russe Linguarik et sa présidente Larissa Guillemet qui ont accompagné le projet. « C’est un travail d’équipe de longue haleine qui permet à cette sculpture d’orner aujourd’hui deux villes, Moscou et Poissy ».

IMG 4632 IMG 4646

IMG 4664 IMG 4650

L’ambassadeur Alexey Meshkov s’est pour sa part réjoui « de l’amitié qui lie la Russie et Poissy » et qu’un « jeune sculpteur russe avec beaucoup de talent, et déjà beaucoup d’expérience, ait créé cette image de Le Corbusier, très connu en Russie. Cette statue a pour nous une grande importance symbolique, elle s’inscrit dans les liens d’amitié historiques entre nos deux pays. Andrey a déjà remercié tout le monde mais il a oublié une personne : lui-même. Merci donc Andrey. C’est grâce à lui que nous avons aujourd’hui ce magnifique cadeau. Vive la France, vive la Russie »

IMG 4676 IMG 4463

IMG 4668 IMG 4683

Retrouvez la vidéo du discours du maire pendant l'inauguration.

Dans son discours, le maire Karl Olive est tout d’abord revenu sur son expérience de chargé de mission lors de la dernière coupe du monde en Russie, arborant pour le dévoilement de la statue une chapka aux couleurs du Mondial 2018 de football. Après avoir souligné la bienveillance des Russes lors de la compétition « qui nous a rapproché et nous a porté chance », l’élu a rappelé l’importance du Corbusier pour Poissy. « Notre volonté est immense de valoriser le travail de l’artiste dont l’œuvre a été classée le 17 juillet 2016 au patrimoine mondial de l’Unesco. Une volonté sans faille de mettre en valeur le patrimoine qu’il nous a légué. »

Cette volonté s’est traduite en 2018 par la préparation d’un parcours touristique qui, après avoir traversé le centre historique de Poissy (la Collégiale, le musée du Jouet, le Prieuré royal, la Maison de fer reconstruite dans le parc Meissonier...), mènera naturellement à la villa Savoye, apogée de cet itinéraire. « Ce parcours, sur lequel nous nous situons actuellement est cofinancé en grande partie par le Département des Yvelines, notre premier partenaire, avec une subvention de 2,5 millions d’euros sur un programme de 5 millions d’euros. Proposer dans le cadre de cette programmation une statue en bronze du Corbusier, au cœur du parcours, nous semblait de nature à montrer notre ambition. Car le patrimoine ne se résume pas à ce que l’histoire nous a offert. Le patrimoine est un concept vivant qui ne doit pas simplement se conserver ou se restaurer. Il doit régulièrement s’enrichir. La statue que nous inaugurons aujourd’hui démontrer notre attachement à cette idée. Cher monsieur Tyrtyshnikov, au nom de tous les Piscaicais et les Pisciacaises, soyez remercié pour la qualité de votre travail. Je vous souhaite d’arriver à entretenir avec le ville de poissy le lien que votre modèle, Le Corbusier, a su tisser avec notre ville ». 

Un lien né en 1931 avec la construction sur les hauteurs de Poissy d’une villa baptisée initialement “Les Heures Claires” et que chacun connaît désormais sous le nom de villa Savoye, du nom de ses commanditaires. « Cette villa qui incarne aujourd’hui, aux yeux du monde, l’ensemble des préceptes et préconisations architecturales du Corbusier. Ce n’est pas qu’une maison, c’est un manifeste de la modernité. Elle vient corroborer l’idée défendue par Le Corbusier lui-même selon laquelle “l’architecture n’est pas un métier, c’est une tournure d’esprit”. » Cette villa classée au patrimoine mondial de l’Unesco « nous vaudra prochainement d’accueillir, à Poissy, un futur musée dédié à l’architecte de la modernité qu’est Le Corbusier. Un musée qui doit se construire avec cinq partenaires de très grande qualité : la Fondation Le Corbusier, le Centre des Monuments Nationaux, la Direction régionale des affaires culturelles (Drac), la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPS&O) et la Ville. Un musée qui permettra d’exposer des archives exceptionnelles avec plus de 500 000 documents qui ne demandent qu’à être présentés au plus grand nombre. Un musée qui permettra de regrouper des ressources scientifiques et techniques hors du commun. Un musée enfin qui viendra conforter l’idée que Poissy c’est Le Corbusier ! »

Plus largement, le maire Karl Olive a formé le vœu que la relation tissée par Poissy avec la Russie tout au long de l’année 2018, en lien avec l’association Linguarik, puisse perdurer et se renforcer. « Je forme le vœu, monsieur l’Ambassadeur, que la ville de Poissy continue son rapprochement avec la nation russe et la région de Kalouga avec laquelle nous partageons une histoire forte avec l’industrie automobile. » Une année russe qui se clôturera ce dimanche 27 janvier par un spectacle de danse et des expositions au forum Armand-Peugeot.

L’édile a laissé les derniers mots à Le Corbusier « qui disait très justement que “L’art est la manière de mettre les choses en ordre, à leur place, à leur mesure”. Et bien mes chers amis, si je m’en tiens à cette définition, l’installation de cette statue du Corbusier à Poissy ne pourrait pas être un geste plus artistique, car elle ne pourrait être plus à sa place que dans notre ville ».

IMG 4716 IMG 4738

IMG 4747 IMG 4766

A l’issue des discours, nombreux sont ceux qui ont souhaité prendre la pose auprès de la statue pour une photo ou échanger avec le sculpteur. Parmi eux, Jean-Marc Savoye, petit fils des propriétaires de la villa Savoye. « C’est assez vivant je trouve, a-t-il apprécié en scrutant la création d’Andrey Tyrtyshnikov. C’était important que Le Corbusier ait une statue ici, à Poissy. Elle toute sa place ». Christophe Bery, directeur de la Fonderie de Coubertin à la fondation Coubertin, se réjouissait quant à lui du résultat et de la collaboration avec l’artiste. « Avec Andrey on se comprend très bien. Il a une maîtrise profonde de la sculpture et de la fonderie. C’était vraiment un travail très fluide. » 

A noter enfin que cette inauguration marque également le lancement de l’année de l’architecture à Poissy. De nombreuses visites et des ateliers seront proposés tout au long de 2019 pour (re)découvrir le patrimoine d’hier, d’aujourd’hui et de demain à travers la cité saint Louis.

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !
Pour ne rien manquer de l'actualité de la ville de Poissy

Kiosque

  • Le guide du tri
  • Point d'accès au droit
  • Dossier de Presse Poissy Bien Etre
  • DICRIM
  • Poissy Vitrine des Yvelines
  • Réussite Educative
  • Calendrier collecte août-octobre 2020
  • Animation Musée du Jouet
Publication précédente
Publication suivante