Initiée lors des rencontres économiques 2018, la charte de valorisation des ressources locales pour construire l’EcoQuartier Rouget-de-Lisle a été signée vendredi 20 décembre avec les différents acteurs du projet : le Maire Karl Olive, François Bellini, vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) des Yvelines,  Maurice Sissoko, directeur général de Citallios, l’aménageur, Szanne Jeaunet, vice-présidente de la Communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise, Elodie Pinta, directrice régionale de Bouygues Immobilier et Nicolas Brinon, directeur régional d’Alatarea Cogedim.

L’objectif de cette charte : faire en sorte que 20% des dépenses (environ 235 millions d’euros en travaux et ingénieries) pour l’EcoQuartier soient contractualisées avec des personnes ou entreprises localisées dans un périmètre de 40km autour de l’opération.

 

« Rouget-de-Lisle est l’opportunité de voir émerger un écoquartier qui met toujours au centre la question essentielle du développement économique qui soit local, inclusif et durable, a décrit Maurice Sissoko. Dès l’origine, Citallios a accompagné la politique d’un cercle vertueux de l’économique locale, impulsée par le maire Karl Olive. Cette charte est ambitieuse et innovante. Les premières actions ont déjà eu lieu avec meet up le 6 juin. Ces actions se poursuivront dans une logique d’action toujours plus forte sur toute la durée de l’opération pour faire rimer écoquartier et développement économique avec social et harmonie. »

« Nous sommes heureux de participer à la signature de cette charte, fruit d’un travail collaboratif, a déclaré Elodie Pinta. Elle symbolise l’engagement partagé par Bouygues et Cogedim de favoriser l’emploi local et ainsi de limiter l’empreinte carbone de nos chantiers mais égalemnt de construire de manière responsable. »

 

Pour Nicolas Brinon, « cette démarche permet de nouer des accords avec de nouveaux acteurs locaux. Cette démarche est parfaitement ancrée dans notre époque. Elle est en totale cohérence avec la stratégie de nos groupes concernant la désignation des intervenants d’un projet immobilier c’est un partenariat gagnant-gagnant. En tant qu’acteur et partenaire nous considérons qu’il est important que les projets que nous développons contribuent à l’économie locale. En contrepartie nous constatons que cela bénéficie à la qualité de nos réalisations. C’est une démarche forte à laquelle nous adhérons pleinement. »

« D’après une récente étude, 70% des emplois sur le territoire de la CU sont dans le diffus dans nos TPE, nos PME, nos commerçants et artisans, a précisé Suzanne Jeaunet. C’est avec des montages comme aujourd’hui qu’on peut leur permettre de travailler encore plus. J’espère qu’il y aura d’autres signatures comme celle-ci. »

« Cette charte est une très belle idée, a confirmé le maire Karl Olive. Les créateurs de richesses ce sont les chefs d’entreprise, c’est pourquoi nous souhaitons développer notre partenariat avec les entreprises petites et moyennes. Ça n’a pas été simple. Inscrire dans des textes qu’il faut d’abord s’appuyer sur des entreprises locales c’est quelque chose qu’il faut porter et revendiquer. Car c’est une façon de développer l’économie locale mais aussi de lutter contre le réchauffement climatique, en créant moins de nuisances. »

 

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !
Pour ne rien manquer de l'actualité de la ville de Poissy

Kiosque

  • Le guide du tri
  • Point d'accès au droit
  • Dossier de Presse Poissy Bien Etre
  • DICRIM
  • Poissy Vitrine des Yvelines
  • Réussite Educative
  • Calendrier collecte août-octobre 2020
  • Animation Musée du Jouet
Publication précédente
Publication suivante