La photo est belle. Mardi 22 novembre, à l’issue d’une émouvante cérémonie d’inauguration, David Douillet, député de la 12e circonscription mais aussi double champion olympique de judo lève le bras d’une autre médaillée olympique, Laurisa Landre, qui vient de donner son nom au Stadium du quartier Saint-Exupéry.

 

« Je suis très émue ce soir, souffle la médaillée d’argent avec l’équipe de France de handball à Rio. Ce soir, la Ville de Poissy, ma ville, la ville où j’ai grandi, où j’ai commencé le handball, me fait un très beau cadeau. Je sais que de très belles choses seront accomplies ici. Je suis très heureuse que mon nom ait été associé à ce beau projet, jamais je n’aurai imaginé une telle chose il y a quelques années… Et même encore aujourd’hui j’ai du mal à y croire : au début je pensais qu’on me faisait une blague ! Merci à vous tous. »

 

Auparavant, David Douillet avait rappelé « les sacrifices, l’abnégation » qu’il faut consentir pour décrocher une médaille olympique. « C’est une des raisons pour lesquelles nous sommes très fiers que cet équipement porte ton nom. Ton parcours pourra éveiller l’envie chez un enfant. Cette petite flamme qui s’allume et qui pousse à aller plus loin, à se dépasser. Cet exemple, grâce à cette salle, à ce que tu fais, tu vas réussir à le communiquer : une partie de toi va rentrer dans leur tête. » Des mots qui ont réussi décrocher quelques larmes à une Laurisa Landre très émue.

  

 

La jeune femme de 31 ans avait commencé la soirée en signant des autographes aux dizaines d’enfants des maisons de quartier et du club de hand venus fouler le terrain du Stadium. Très accessible, la Tricolore, embrassait ses nombreuses connaissances, prenait la pose pour des photos, montrant sa fameuse médaille d’argent « qui ne me quitte jamais en déplacement » sourit-elle.

 

Après avoir coupé le ruban et dévoilé la plaque avec le maire Karl Olive, David Douillet et Laurisa Landre, Fatiha El Masaoudi, adjointe à la jeunesse et aux sports, est revenue sur la genèse du projet de Stadium. « Il est le fruit de la concertation, des jeunes qui sont venus me voir après la destruction des terrains de football. Sur ce dossier j’ai été suivie par le maire et par mes collègues qui ont compris son importance. » L’élue a ensuite évoqué le parcours de Laurisa Landre. Découverte du handball à la section UNSS du collège des Grands-Champs, à 12 ans, puis licenciée au Poissy Handball avant de partir à Fleury-les-Aubrais et au Havre où elle a été nommée deux fois meilleure pivot du championnat de France. Elle évolue aujourd’hui à Craiova en Roumanie et a intégré l’équipe de France pour devenir vice-championne olympique cet été. En décembre, elle portera à nouveau la tunique bleue lors de l’Euro en Suède. « Qui d’autre pouvait donner son nom à ce Stadium, a lancé Fatiha El Masaoudi. Fierté supplémentaire, elle est la première femme dont le nom ornera un équipement sportif pisciacais. »

  

Le maire Karl Olive a lui insisté sur l’ambition portée depuis 2014 par la majorité : « Le sport pour tous ! (…) C’est dans cet état d’esprit que nous inaugurons aujourd’hui ce nouvel équipement sportif. Il sera naturellement accessible en semaine pour des créneaux réservés aux scolaires ou aux associations. Mais il sera aussi ouvert en accès libre tout le week-end pour que chacun s’en empare. C’est cela le sport pour tous. » Remarquable sur le plan sportif, ce projet l’est aussi au plan financier : « Grâce aux aides de l’Etat, de la Région Ile-de-France et du Département des Yvelines, nous économisons sur ce projet 384 000€. Cet équipement ne “coûte“ ainsi à la ville que 97 000€ sur un montant global de 480 000€, soit le 20% réglementaires, en dessous duquel la participation financière d’une ville ne peut pas descendre. »

L’édile a terminé son discours sur le parcours de Laurisa Landre qui n’a « jamais oublié ses racines. C’est pour cela d’ailleurs et pour vous montrer notre reconnaissance et notre fierté, que nous avons baptisé ce Stadium en votre honneur. Mais aujourd’hui, nous allons aller plus loin. Pour vous marquer pleinement la reconnaissance de la ville, nous avons décidé, avec l’ensemble du Conseil Municipal de vous remettre une distinction très particulière dans le cœur des Pisciacais, le Saint Louis d’Or, dans la catégorie sport. » Une récompense que lui a donc remis un autre médaillé olympique, David Douillet. 

  

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER
Pour ne rien manquer de l'actualité de la ville de Poissy