L'OBJET DE LA SEMAINE


Le jeu des petits pêcheursCollection Musée du Jouet de Poissy, inv. MJ.74.85.1

Édité en 1900 par la maison Mauclair-Dacier à Paris, le jeu des petits pêcheurs illustre le développement des jeux de société évoquant le plein air. Il se compose de cinq cannes à pêche, accompagnées de 24 poissons en carton découpé, de cartes et de jetons. Très célèbre, ce jeu d’adresse aimanté consiste à pêcher avec les cannes le plus de poissons possible ; le nombre de prises est comptabilisé en points, portés sur les cartes.

À partir de la seconde moitié du XIXe siècle, le nombre de fabricants français de jouets explose pour concurrencer le marché allemand, alors détenteur du monopole dans ce secteur. Créateur-fabricant de 1893 à 1904, Mauclair-Dacier a réuni l’ensemble de sa production sous la forme d’un vaste catalogue de jeux et jouets Made in France. Cette époque est aussi marquée par les grands travaux du préfet  Haussmann, et son associé l’ingénieur Alphonse Alphand. Ensemble, ils métamorphosent la capitale et délimitent les espaces verts propices à l’activité physique et aux jeux de plein air. Les concepteurs de jouets rivalisent d’ingéniosité pour créer des jouets innovants.

Ce bel objet ancien, qui a connu une multitude de descendants, est actuellement valorisé au Musée du Jouet, qui a rouvert ses portes le 13 mai dernier. Après la longue période de confinement, l’arrivée des beaux jours invite plus que jamais à profiter des espaces verts pour s’y divertir. 

King Kong

King Kong, 1960, Collection Musée du Jouet de Poissy, inv. MJ.83.5.16.7

Fabriquée par la firme française Gégé, cette figurine articulée en plastique est à l’effigie de King Kong, icône du cinéma fantastique ; fixée sur un support en carton, elle est haute d’une quinzaine de centimètres. Détachable de son support, elle peut effectuer des roulades grâce à un système mécanique interne, muni d’une clef.

King Kong est une créature de fiction portée sur grand écran en 1933 par les cinéastes américains Cooper et Schoedsack. Accueilli en triomphe par le public du monde entier, le film éponyme donnera lieu à de nombreux remakes, d’adaptations dans la littérature jeunesse, de jouets et de produits dérivés.

Le gorille gigantesque, vivant parmi les dinosaures sur une île perdue où l’évolution s’est arrêtée depuis des milliers d’années, interpelle par sa dimension profondément humaine. « Ni bête, ni homme » (selon l’un des principaux personnages du film), Kong reste ancré dans la culture populaire au titre de son humanité.

Actuellement exposé dans le parcours permanent du Musée du Jouet, cet objet a été valorisé lors de l’exposition Tarzan au Musée du Quai Branly – Jacques Chirac, en 2009.

Grand jeu de construction

Grand jeu de construction, vers 1850. Collection Musée du Jouet de Poissy, inv. MJ.2018.5.1

Édité par Nicolas-Henri Rousseau vers 1850, ce jeu de construction, l’un des premiers de son genre, souligne la pratique de l’éducation par le jeu, instaurée à partir du Second Empire. Il se compose de 70 parallélépipèdes rectangles, de tailles variées et de même épaisseur, dont chaque face porte un motif polychrome. Le jeu est accompagné d’illustrations lithographiées multicolores qui aident à la construction de six édifices représentant différents styles architecturaux en vogue : classique, néogothique, rural, bourgeois. La boîte avec sa couverture ornée d’une scène de la vie familiale, et entourée d’une bordure en cartonnage romantique gaufré et doré, démontre un travail soigné pour un jeu  destiné aux classes aisées.

La seconde moitié du XIXe siècle marque l’âge d’or des jouets grâce au développement de l’industrie et à l’explosion des publications d’ouvrages scientifiques consacrés aux jeux et jouets. Les premiers jeux de construction sont nés des travaux de pédagogues, tels que l’allemand Friedrich Fröbel (1782-1862), qui enseignent aux enfants les notions de volume, de symétrie et de proportions.

En 1845, Nicolas-Henri Rousseau dépose le brevet pour un jeu de construction historique. Ce tabletier parisien a la réputation de créer des objets pédagogiques de grande qualité, mis en valeur par une forte polychromie.
Présenté en janvier 2020 à la Commission scientifique régionale d’acquisition des Musées de France, ce bel objet est actuellement valorisé dans le parcours permanent du Musée du Jouet.

La figurine Dark Maul
Figurine Dark Maul, 1998, Collection Musée du Jouet de Poissy, MJ.999.80.2

Haute de 9 cm, cette figurine de plastique articulée est équipée d’un double sabre-laser et d’une puce électronique. Conçue en 1998, elle peut être vue comme une illustration du phénomène d’internationalisation du jouet, qui a marqué la période la plus récente de son histoire.

Elle peut aussi être le symbole de la culture de masse qui s’est développée autour de la science-fiction et de la Fantasy à partir des années 1960. En effet, depuis Star Trek et, plus tard, la saga La Guerre des étoiles, le marché du jouet est inondé de produits dérivés en tout genre...

Ennemi juré des Jedi, Dark Maul est un Sith contrôlant le côté obscur de la Force. Personnification du mal, il apparaît dans l’épisode I de la saga intergalactique. En plaçant la puce électronique sur un haut-parleur (vendu séparément), on peut entendre deux répliques du personnage, dont la fameuse « At last, we will have revenge » (Enfin, nous aurons notre revanche).

La figurine, ainsi que d’autres issues du même univers, est actuellement présentée dans le parcours permanent du Musée du Jouet. La symbolique de l’objet de la semaine, qui intervient deux jours après the Star Wars Day (May the Fourth), permet de faire la part belle aux méchants de la saga qui sont célébrés le 6 mai, Revenge of the Sixth !

 

L'ordinateur JR01

Ordinateur JR 01, 1970. Collection Musée du Jouet de Poissy, inv. MJ.993.9.4

Fabriqué en 1970, ce jeu électronique s’inscrit parfaitement dans l’histoire récente de la culture enfantine avec l’avènement de l’ère informatique. L’ordinateur JR 01 est constitué d’un pupitre en plastique, de plots métalliques dotés de cordons électriques, de 17 notices explicatives, et d’un ensemble de cartes à jouer.

Le JR 01 est un jeu de sensibilisation aux techniques de l’informatique. Oscar d’or du jouet français en 1970, il est le fruit de la collaboration de la firme Bull General Electric et de l’entreprise française Jouets Rationnels (JR). Ce jouet est alors le premier produit commercialisé comme étant un véritable petit ordinateur avant même l’apparition des appareils plus sophistiqués au succès grand public.

Les notices explicatives proposent plusieurs exercices amusants notamment destinés à résoudre des problèmes de logique binaire. Il s’agit d’essayer d’allumer les lumières de la console par le branchement de fiches dans les trous et les mouvements des barrettes, le tout simulant le fonctionnement d’un véritable ordinateur. D’autres activités sont proposées dans les notices : jeux de cartes, de dés ou encore d’allumettes, pour lesquels l’ordinateur interrogé devine des valeurs.

En cette période de confinement généralisé, le choix de cet objet illustre le télétravail grâce auquel de nombreux salariés sont en mesure de poursuivre leur activité professionnelle.

S'il est impossible d'approcher l'ordinateur JR01 du Musée du Jouet actuellement, chacun peut cependant en visualiser un exemplaire interactif « virtuel » sur le simulateur en lien ci-dessous créé par un Pisciacais. Le simulateur est accompagné des livrets, des exemples et de la théorie qui les  sous-tend : http://jr01.dhenin.fr/

 
Le diabolo
Diabolo, vers 1880, Collection Musée du Jouet de Poissy, MJ.82.36.1 et 2

Ce diabolo, fabriqué à la fin du XIXe siècle, est en ivoire et métal avec des baguettes en bambou et manches gravés. Il a appartenu à une petite fille, Marguerite Fauveau, qui l’a utilisé en 1880 pour un concours de diabolo à Meudon.

Jeu d’adresse encore populaire aujourd’hui, on raconte que le diabolo serait né en Chine, il y a environ 4000 ans. Fabriqué en bambou et percé de petits trous, il produisait un sifflement quand il était projeté en l’air : les vendeurs ambulants de gâteaux et de sucreries s’en servaient pour annoncer leur approche et attirer ainsi des clients.

Arrivé en Europe à la fin du XVIIIe siècle, il est devenu très populaire en France, à partir de 1812. Des compétitions sont alors organisées dans toute la France. Composé de deux boules creuses de bois, il est d’abord connu sous le nom de « diable » jusqu’au XXe siècle à cause du bruit qu’il produisait. Jeu à la mode dans les salons, il a également gagné les milieux plus populaires. 

Vers 1906, un ingénieur français, Gustave Philippart réinvente le diabolo en utilisant de nouveaux matériaux notamment le caoutchouc qui le rend plus léger et plus maniable : le jeu prend alors le nom de diabolo, inspiré du grec diabállô qui signifie « lancer à travers » et connaît un regain d’intérêt ! Mais, jouer au diabolo est parfois dangereux : il y a des plaintes de promeneurs si bien que l’utilisation de ce jeu sera réglementée et tolérée uniquement dans certains espaces des jardins publics et des squares et dans les rues très spacieuses.

A partir de la seconde moitié du XXe siècle, on fabrique des diabolos lumineux, inflammables… Aujourd’hui, des jongleurs utilisent parfois jusqu’à 5 diabolos simultanément.
Nous vous donnons rendez-vous cet automne pour (re)découvrir les diabolos et autres jeux d’adresse du Musée du Jouet au sein de notre prochaine exposition « Jardins d’enfance ». Le spectacle Histoire de diabolos suivi d’un atelier d’initiation, annulé en raison du confinement, devrait être reprogrammé au prochain semestre !
Œufs en Tamagotchis

Œufs surprises Tamagotchis Connection, 2018, Collection Musée du Jouet de Poissy, MJ.2018.8.12

Originaire du Japon, le Tamagotchi (« tamago », œuf » et « wotchi », montre) symbolise la dernière génération d’activités ludiques. Ces petits jeux ovoïdes, dotés d’un écran et de boutons de contrôle, sont accompagnés de leurs œufs aux couleurs assorties. À partir des années 1970, avec le développement et la multiplication des jeux vidéo, les tamagotchis se déclinent sur différents supports et réinventent les codes de la culture ludique enfantine.

Commercialisés par la société Bandai en 1996, les tamagotchis sont de petits animaux virtuels destinés à être élevés, nourris, lavés et soignés au jour le jour par leur propriétaire, jusqu’à l’âge adulte. Au fur et à mesure de leur évolution, les nouveaux jeux donnent lieu à d’innovantes interactions avec l’animal : ainsi, grâce à une cellule infrarouge située sur un côté de l’appareil, le joueur peut faire entrer son tamagotchi en communication avec un autre. Une fois parvenus à l’âge adulte, les petits animaux disparaissent pour être remplacés par une nouvelle génération de tamagotchis à élever.

Devant le succès considérable des premières versions de ce mini jeu vidéo portable, de nombreuses variantes ont été développées sur d’autres supports (consoles, jeux de plateau, et plus récemment, smartphones). Alors, en ces temps difficiles de confinement, quoi de mieux pour une chasse aux œufs de Pâques sans sortir de chez soi ?!

Le poisson à trainer

Poisson à traîner, 2003, Collection Musée du Jouet de Poissy, inv.MJ.2004.5.1
Né de l’imagination de l’artiste américain Alexandre Calder (1898-1976), édité par la maison française Vilac, ce poisson à traîner est unique en son genre : il allie en effet création artistique et fabrication industrielle.

Ce jouet rouge, long de 67 cm, possède une queue articulée oscillant de droite à gauche et, en guise de nageoires pectorales, deux grosses r0oues irrégulières et désaxées qui impriment une démarche ondulante à notre animal.

Dans les années 1920, Calder crée des jouets en bois (Action Toys), animés de parties mobiles. Après s’être rapproché de l’industrie américaine, Calder se tourne vers la France pour une fabrication en série ; il s’adresse alors à l’entreprise Vilac, basée à Moirans-en-Montagne (Jura). Connu pour ses collaborations avec des artistes comme Keith Haring. Le fabricant jurassien s’illustre dans la production de jouets en bois à échelle industrielle, à la conception enrichie d’une grande plus-value artistique.

Depuis 2003, en partenariat avec la Fondation Calder, Vilac produit de nombreux jouets imaginés par Calder (un kangourou, un ours, un canard, un taureau sauteur), dont ce poisson facétieux qui, pour mémoire, a été valorisé au Musée du Jouet lors de l’exposition « Quand j’étais bébé… Le baby-boom des jouets d’éveil » en 2010.

Non content de symboliser dignement ce mois-ci la grande fête du Poisson d’avril, il rappelle, dans une version pleine d’humour, haute en couleurs, les armoiries de la Ville de Poissy.

Poupée habillée en infirmière

Poupée habillée en infirmière, 1899 (poupée), 1914 (costume), Collection Musée du Jouet de Poissy, MJ.83.17.1Poupée habillée en infirmière, 1899 (poupée), 1914 (costume), Collection Musée du Jouet de Poissy, MJ.83.17.1
Fabriquée en 1899, cette poupée est représentative de l’histoire du jouet de la première moitié du XXe siècle.

La figurine de 43 cm de haut est fabriquée en biscuit et composition ; elle est vêtue d’un costume d’infirmière de 1914, constitué d’un drap et d’un voile bleu marine en mousseline arborant une croix rouge.

Cette poupée est issue des usines du fabricant Jumeau, entreprise fondée dans les années 1840. La marque se positionne très vite sur le marché du jouet avec des produits innovants. En 1899, elle s’associe à d’autres fabricants de jouets pour créer la S.F.B.J. (Société française de fabrication de bébés et jouets), destinée à mener une guerre commerciale contre les marques allemandes.

Avec l’essor de la psychologie et de la pédagogie, le jouet prend à cette époque une place grandissante dans l’éducation des enfants, élevés à aimer la nation, à haïr l’ennemi, « le boche ». À l’instar des adultes qui s’apprêtent à combattre dans la vraie vie, les enfants s’amusent à faire la guerre : les garçons avec des soldats, les filles, avec des infirmières.

Le Musée du Jouet expose plusieurs autres poupées Jumeau. En cette période de confinement le choix s’est porté sur celle-ci en hommage aux personnels de santé, en première ligne contre le virus pandémique Covid-19.

Le cueilleur de pommes

Le cueilleur de pommes, M.F (Migault Fernand), 1925, Collection Musée du Jouet de Poissy, MJ.86.11.1

Réalisé en 1925, Le cueilleur de pommes est emblématique de l’histoire du jeu. Il met en scène un paysan en sabot portant une vareuse bleue, un pantalon et un bonnet jaunes. Avec son baluchon dans son dos, il cueille d’une main, grâce à un long bâton muni d’un anneau, les fruits du pommier.

Ce jeu de hasard consiste à amorcer la première bille (pomme) pour la faire tomber dans l’anneau ; le personnage se penche alors en avant et dépose le fruit dans l’une des alvéoles numérotées. Le baluchon faisant contrepoids, en se redressant, le paysan active la chute d’une autre bille qui vient se loger dans les cases. Reste alors à comptabiliser le nombre de points par joueur.

Conçu en 1921 par Fernand Migault (fondateur de la Compagnie Industrielle du Jouet) et commercialisé l’année suivante, le jeu connaît un grand succès commercial durant des décennies, notamment grâce à son système de mouvements automatiques de poids et contrepoids.

Le cueilleur de pommes s’est vu décliné dans plusieurs objets d’amusement comme la Poule aux œufs d’or dont le principe est proche (gagner des points en faisant tomber des petits œufs (billes) pondus par la poule pour confectionner une omelette). Un modèle du cueilleur de pommes est actuellement exposé au Musée du Jouet. Mangez des pommes !

 

VOS HISTOIRES DE JOUETS EN PHOTOS


Toute l'équipe du Musée du Jouet est confinée, tout comme nos jouets qui ont déjà vécu d'autres périodes difficiles... Mais, nous continuons à faire travailler notre imagination et nos jouets nous ont beaucoup inspirés...


Pour s'occuper en s'amusant pendant ce temps de confinement, nous vous invitons - petits et grands - à nous raconter des "histoires de jouets" en photos. Créatives, amusantes, étonnantes...
Vos photos et vidéos devront être envoyées avec votre nom et votre autorisation de publication sur musees@ville-poissy.fr et seront publiées quotidiennement sur le Fb de la Ville de Poissy ! #histoiresdejouetsmuseedujouetdepoissy

Quelques règles à respecter : les photos doivent être prises chez vous, visibles de tous les publics notamment les plus jeunes, non discriminatoires et respectueuses de la situation actuelle (les masques de protection et les gants ne sont pas des jouets!)."

Safari au Kenya
Trek au Machu Picchu
Escapade risquée à new-York
En attendant la réouverture de la piscine de Migneaux
D'Oyana
La dure vie de M. Patate
De Sandrine
Des super héros en séance de yoga
De Mathis
Château de princesse ©Playmobil
Eglantine
Un bébé kiki caché dans un arbre
Céline
Arrestation d'un braqueur
Noam Benoist
Tous en guerre contre le Covid-19 !
Merci à Romaric et Yolande
©Chrystelle
Nounours appelle sa mamie
©Marius
Les légos débrouillards
©Musee du Jouet
Les animaux confinés cherchent un goûter dans l'appartement
©Musee du Jouet
Lutte acharnée des Playmobils
©Musee du Jouet
Les peluches font des réserves
© Eliane Bouin
Pingouin cherche banquise à louer
©Musee du Jouet
Le robot a trop mangé pendant le confinement, il ne reentre plus dans sa voiture de course
Bonne nuit les petits ©Nathalie Le Reste
Chaque soir, Nounours raconte une histoire du nounours de son enfance au jeune nounours ! Bonne nuit les petits… A demain… Pom popo pom
©Philippe
Au pays de Oui-oui
©Quentin
Le grand splash !
©Françoise Biron
Je vous présente Jean Claude mon poupon. En soit rien d'extraordinaire si ce n'est qu'en 1972 j'ai épousé un jeune homme du prénom de Jean Claude, drôle de coïncidence. Je suis née en 1951.
©Quentin
Va chercher !
©Musee du Jouet
Les figurines partagent leur goûter avec un policier
©Nicolas et ses filles
Que le spectacle commence !

 

SEMAINE DE LA LANGUE FRANCAISE


L’atelier d’écriture du samedi 21 mars ayant été annulé, le Musée du Jouet prolonge la Semaine de la Langue française et de la Francophonie chez vous : envoyez-nous un texte racontant un souvenir avec un jouet de votre enfance !

Votre texte, d’1 page maximum, devra intégrer au moins 3 mots parmi les 10 mots ci-dessous choisis en lien avec la thématique de l’eau de cette nouvelle édition :

aquarelle (nom)
à vau-l'eau (adv.)
engloutir (v.)
fluide (adj.)
mangrove (nom)
oasis (nom)
ondée (nom)
plouf (interj.)
ruisseler (v.)
spitant (adj.)

Jetez-vous à l’eau et jouez avec les mots ! Les textes sélectionnés seront affichés au Musée du Jouet dès sa réouverture.

Ma douce Doudounette, de Valérie Steiner

Elle est pâle comme une aquarelle de Marie Laurencin, ses fins cheveux blonds presque blancs sont de soie et son regard océan réveille mon instinct protecteur. Toujours là pour moi ma Doudounette et vice versa.

Notre coup de foudre a eu lieu il y a longtemps. Pourtant quand Maman m’a sorti de la boîte, la toute Petite m’a à peine regardé. Quand Maman m’a enfilé et que mes bras se sont animés, son attention s’est un peu éveillée. L’étincelle est arrivée quand j’ai disparu dans le pot de miel brodé qui me sert de pied. J’ai bondi de ma cachette en ouvrant les bras et le premier rire a éclaté. Notre pacte était scellé. Depuis la graine a germé et nous voilà liés pour la vie.

Je suis son négatif, aussi brun qu’elle est blonde. Le regard noir mais si doux, loin de faire peur comme mes cousins ours des forêts pyrénéennes, je rassure, j’enveloppe de douceur les rêves de mon amie de cœur. Je suis plat, non parce que je suis mal nourri, j’ai tous les câlins et l’amour qu’il me faut. On m’a fabriqué marionnette, elle m’a donné vie. Inséparables ; cent fois perdu, cent fois retrouvé ; j’accompagne ses rires, ses jeux, ses succès, ses chutes. J’essuie parfois ses larmes, souvent ses doigts poisseux de peinture ou de nourriture.

Ah ! Voilà bientôt le moment de la journée que je préfère. La nuit tombe, ma Doudounette enfile sa petite main dans mon corps de marionnette et c’est parti ! Rassurée, le nez au creux de mon cou, son petit corps se fait lourd, son souffle plus profond. J’entame alors le ballet du roi de la nuit. À chaque changement de position de ma Petite, je danse, vole, virevolte en fluides arabesques. Puis les draps m’engloutissent. Parfois l’orage approche, gronde et je suis ballotté par les flots d’un cauchemar. Mais alors que tout part à vau-l’eau, tel un gant de fer sur sa menotte de velours je rétablis le calme et mets le cap vers des rêves plus joyeux. De temps en temps, le visage de Maman apparaît dans l’encadrement de la porte. Elle suit mes acrobaties nocturnes, le sourire aux lèvres. Le cœur léger, elle peut dormir tranquille. Moi, Nounours, je veillerai sur notre petit ange jusqu’à mon dernier fil.

Une tasse de thé, très cher ? de Céline Denquin

Devant moi, tout un bric-à-brac à trier… Cartes d’anniversaire, bijoux cassés, vieux jouets… Il est temps de « déconfiner » tous ces objets dépareillés, leur donner une nouvelle vie peut-être. Une mallette en osier terni et troué par endroit, attire mon attention. Je l’ouvre, le souvenir surgit.

Maman étale la grande nappe à carreaux sur l’herbe, à l’ombre du cerisier, et apporte ma malle aux merveilles, en bel osier vernis. Idéal pour un pique-nique improvisé. Je place les convives : Aline, ma préférée, sourire peint aux lèvres, à côté de moi ; Colin, mon amoureux chauve aux grosses joues, juste en face, et Amalia, qui rigole à toutes les blagues de Colin, je l’ai assise plus loin, en plein soleil, sans lui proposer de chapeau. On aura de la vipère séchée ! Je lui noue l’étole qui gratte de Mémé sur sa bouche, ça lui apprendra à venir sans invitation.

Je regonfle la robe à dentelle d’Aline, redresse sa capeline fleurie. Mes invités ont faim, le ventre de Colin gargouille. Je m’agenouille devant la mallette et là, tout le monde retient son souffle, même Amalia. Ma dinette, c’est ce que j’ai de plus précieux, de la porcelaine décorée de fleurs bleues. En silence, je dispose une petite assiette, une tasse et une vraie petite cuillère  en argent devant chacun, avec des mouchoirs de Mémé comme serviettes. Je m’assois et dis :

  • Chers amis, je déclare notre pique-nique ouvert !

Je verse l’eau de pluie dans la théière avec mon arrosoir, et sers mes invités. Je me sens un peu comme la Reine d’Angleterre.

  • Oh ! Chère Céline, vous êtes un grand cordon ! Tout a l’air délicieux ! dit Aline, la meilleure des

copines, qui ne ferme jamais ses lèvres sur ses dents très blanches.

  • Je re-veux bien de la « Forêt noire », fait Colin qui n’a même pas fini son assiette. Mais il est irrésistible. Je lui rajoute des pétales de fleurs écrasés et des mottes de terre, et au-dessus, je dessine un coeur avec des morceaux de coquille d’escargot.
  • Ce déjeuner ne vaut pas celui de cette Chère Mathilde, la semaine dernière, dit
  • C’est sûr, je riposte, sa Chère Maman achète tout chez un « tréteau » ! Ici, c’est du « fait maison » !

Amalia n’a plus le soleil dans l’oeil. Quelques nuages forment des champignons au-dessus de nos têtes. Bientôt, le thé coulera directement du ciel à la tasse. Vite, je ressers chaque invité, même Amalia, méritante d’engloutir ainsi son goûter, alors qu’une mouche vient de sombrer dans son thé citron… Plouf ! Beurk ! Maman m’appelle : « hâte-toi de rentrer, l’ondée abîmerait tes poupées ! » Ce ne sont pas des « poupées », Maman, mais mes amis. Je lave ma vaisselle et la sèche avec la jupe d’Amalia. Je ne traîne pas, hors de question que la pluie ruisselle sur mon osier vernis ! Je monte à la cuisine avec la tasse de thé citron à la mouche. Je la tends à mon frère, qui ne veut plus jouer « à des jeux de filles » : « une tasse de thé, très cher ? ».

Mon souvenir d’un jouet, de Myriam Unmar

Trois tours de clefs et plouf, le voilà lâché dans cet univers de carrelage lisse et ruisselant

Eau élément naturel, qui voit flotter sur mes souvenirs un petit croco courageux.

Bravant la mousse et les remous, il bat frénétiquement des pattes.

Au loin le seau aux couleurs pastel, atteindra-t-il son oasis ou finira-t-il englouti… au fond d’un vieux grenier quand les petits âges auront passés.

Attendre les menottes salvatrices

Dans un carton abandonné un petit croco vert rêve de son oasis.

Envoi des textes à musees@ville-poissy.fr en précisant le nom, prénom et une adresse e-mail, et votre autorisation à la publication sur le site Internet et le Facebook de la Ville de Poissy, ainsi que leur archivage par le Musée du Jouet.

Date limite de réception des textes : date de fin de confinement.
Adultes et adolescents à partir de 16 ans.

 

AMUSE-TOI AVEC LE MUSEE


Voici des petits jeux à imprimer ou à faire en ligne pour découvrir autrement les jouets du musée. Amuse-toi à défier les personnes qui t’entourent ! Qui sera le plus rapide ?

 

> Les jeux du parcours jeu 7-12 ans

Il y a plus de 2000 ans, les enfants avaient déjà des jouets. Ils étaient fabriqués en terre cuite.
Télécharge et imprime le jeu

 


> Les puzzles

Reconstitue le puzzle de la peinture Le cheval à roulettes, datant du XVIIIe siècle.

preview12pieceLe Cheval à roulettes © Ville de Poissy / RP Ribière

Reconstitue le puzzle de cette poupée-dame de 1860. Elle a la tête en porcelaine et le corps en cuir.

preview15piecePoupée-dame © Ville de Poissy / RP RIBIERE

Pour les nostalgiques des années 80 :

preview24pieceRobot Forcebot/©Ville de Poissy/ RP RIBIERE

Pour les nostalgiques des années 80 :

preview15pieceBioman/ ©Ville de Poissy/RPRIBIERE

Pour les nostalgiques des années 80 :

preview20pieceLes Bisounours © Ville de Poissy/RPRIBIERE

Tomy, l'ours en peluche

preview6pieceOurs en peluche des années 1900 © Ville de Poissy /RP RIBIERE

Nicolas et Pimprenelle (niveau difficile !)

preview35pieceNicolas et Pimprenelle © Ville de Poissy/RP R© RP RIBIERE

Le Kiki

preview28pieceKiki © Ville de Poissy / L. JOURNO

 


> Le jeu des 7 erreurs

Observe attentivement cette salle de classe des années 1900. Sur la photographie du dessous, trouve les 7 erreurs.

 


Ouvre les réponses ici

 


> Enigmes

Résous la charade pour retrouver le nom de ce jouet qui consiste à lancer la boule sur le manche.

Mon premier est le nom du chien de Boule

Mon deuxième est le contraire de laid

Mon troisième est le lieu où on attend le train

Mon tout était le jeu préféré d’un roi français, Henri III, qui a régné il y a plus de 400 ans.

 

Ouvre la réponse ici

 

Déchiffre le code secret  ci-dessous pour retrouver le nom de cette voiture à pédale qui date de 1902.

Découvre la réponse ici


> Les mots-croisés

 

Imprimez la planche, la réponse ici

 

 

 

LA FABRIQUE A JOUETS


 

Fabriquez une poupée à habiller de jolies robes !

 

  • Imprimer la poupée et ses robes sur du papier épais (document PDF à télécharger ici)
  • Découper chaque élément

Une fois la poupée et ses vêtements découpés, amusez-vous à lui créer de nouvelles robes en décorant le modèle.

 


 

 

Fabriquez un petit tambour avec la technique du papier mâché !

 

 Préparer le matériel nécessaire :

  • une boîte de conserve vide (à sécuriser en recouvrant le bord d’un scotch épais) ou un pot en terre : plus la boîte de conserve ou le pot en terre est grand, plus le son sera amplifié.
  • du papier journal ou craft
  • de la colle à papier peint
  • de l’eau
  • 1 récipient 

Etapes de fabrication :

ETAPE 1

Déchirer des bandes de papier journal d’environ 3 cm de largeur et d’une longueur supérieure au diamètre de la boîte de conserve/pot en terre à recouvrir.

ETAPE 2

Préparer la colle à papier peint en suivant les consignes inscrites sur la boîte : mélanger l’eau et la colle selon les quantités  indiquées.

Variante : Remplacer la colle à papier peint par de la farine en mélangeant 1 tasse d’eau et 5 tasses de farine à faire frémir dans une casserole jusqu’à obtenir une sorte de « béchamel ». Laisser refroidir dans un récipient.

ETAPE 3

Pour réaliser la peau du tambour : Enduire de colle une bande de papier journal. Lissez-la pour retirer le surplus de colle.

ETAPE 4

Poser la bande sur la partie supérieure de la boîte de manière à ce qu’elle soit bien tendue. Rabattre  les extrémités sur les bords extérieurs de la paroi.

ETAPE 5

Continuer ainsi jusqu’à ce que les bandes recouvrent l’ensemble de l’ouverture. Recommencer 5 à 6 fois, en croisant les couches dans un sens et dans l’autre.


ETAPE 6

Laisser sécher pendant 24h.

 

 

Votre tambour est terminé ! Il peut être maintenant être décoré (ne pas peindre la peau du tambour). A vous de jouer !

 


Créez un spectacle de théâtre d’ombres pour les samedis soirs en famille !

 

Préparer le matériel nécessaire :

  • Du papier épais noir ou peint en noir
  • Ciseaux, sctoch/colle
  • Batônnets (piques à brochettes…)

Etapes de fabrication :

ETAPE 1

Choisir une histoire avec des personnages, animaux… (contes traditionnels comme Le Petit Chaperon rouge…, contes des origines comme l’Enfant d’éléphant de Kipling…)

ETAPE 2

Dessiner sur le papier noir les silhouettes des personnages et des animaux ainsi que le décor (arbres, châteaux…)

ETAPE 3

Découper les silhouettes.
Si vous n’avez pas de papier noir, dessiner les silhouettes sur du papier blanc, les découper et les peindre en noir.

ETAPE 4

Accrocher les silhouettes sur le bâtonnet à l’aide du scotch.

 

 
Les marionnettes du théâtre d’ombre sont prêtes !

Astuce : pour colorer les silhouettes ou le décor, évider l’intérieur et coller du papier translucide coloré (papier vitrail, papier de soie…) à la place. Attention, pour évider l’intérieur, cela peut nécessiter l’aide de l’adulte !

Pour le spectacle :

  • Accrocher un drap blanc sur un fil.
  • Placer la source lumineuse derrière (lampe de poche puissante, vidéoprojecteur, projecteur à diapositive…)

Pour que les ombres soient projetées sur le drap, les marionnettes  doivent être placées entre la source lumineuse et le drap pour faire le spectacle. Le décor peut être directement collé derrière le drap à l’aide de patafix ou de scotch.
Les enfants peuvent maintenant s’entraîner à manipuler leurs marionnettes sans faire apparaître l’ombre de leur corps sur le drap ! Laissez-les découvrir par eux-même s’il est mieux que les marionnettes soient proches ou éloignées du drap.
Pour un spectacle encore plus réussi, ajouter de la musique, des effets sonores…

Spectacle réalisé avec la classe de CE1 de Mme Le Gall de l'école élémentaire Pascal en 2017

Spectacle réalisé avec la classe de CE1
de Mme Le Gall de l'école élémentaire Pascal en 2017


 

 

Modelez des aliments miniatures pour les poupées !

 

Préparer :

  • 2 verres de farine
  • 1 verre de sel fin
  • 1 verre d’eau tiède
  • 1 saladier

    Remplissez les verres au même niveau à chaque fois !

Recette de la pâte à sel :

  • Mélanger la farine, le sel et l’eau dans un saladier pour obtenir une boule de pâte bien souple qui ne colle pas aux doigts.
    Si la pâte à sel est trop molle ou collante, ajouter de la farine. Il ne doit pas y en avoir trop sinon la pâte risque de craqueler.
    Si la pâte à sel est trop friable,  ajouter de l’eau en petites quantités.
  • Modeler des tomates, concombres, oranges, bananes, cerises, baguettes, croissants… puis les placer au four à 100° pendant 1 heure.
    La cuisson de la pâte à sel  n’est pas obligatoire mais permet de réduire le temps de séchage.
    Avant de la passer au four, vous pouvez laisser la pâte sécher à l’air libre, dans un endroit sec, quelques heures, pour réduire le temps de cuisson et éviter les bulles d’air.
    Attention : le temps de cuisson dépend également de la taille de l’objet. On compte environ 1 heure pour 1 cm.

 

C’est prêt ! Les poupées peuvent se mettre à table !
Quelques astuces :

  • Pour colorer la pâte à sel, ajouter quelques gouttes de colorant alimentaire dans l’eau tiède, colorer le sel avec de la craie râpée ou ajouter des épices dans la farine (cacao pour le marron, paprika pour le rouge, spiruline pour le verre…)
  • Utiliser des clous de girofle pour la queue de la pomme, poire…
  • Une attache parisienne verte en forme de fleur peut représenter le pédoncule de la tomate…
  • Prendre un fil vert pour la queue des cerises.
  • Piquer, avec un cure-dents, la pâte à sel pour imiter la peau rugueuse des oranges…

 



Fabriquez un jouet sonore pour accompagner les applaudissements pour le personnel soignant… à 20h !

 

Préparer le matériel nécessaire :

  • 1 rouleau de papier toilette
  • 2 ronds en papier épais (bristol, canson…) de 8 cm de diamètre environ
  • Du riz, des légumes secs (lentilles…) ou des petites perles
  • Colle ou scotch et ciseaux
  • Peinture et éponges/pinceaux

Les étapes :

ETAPE 1

Placer le rouleau au centre du cercle et découper des languettes dans le papier tout autour. Attention, elles ne doivent pas mesurer plus d’1 cm de large !

ETAPE 2

Rabattre les languettes et les coller avec du scotch ou de la colle contre la paroi du rouleau

ETAPE 3

Verser le riz… à l’intérieur du rouleau.

ETAPE 4

Placer le deuxième rond sur le haut du rouleau, découper les languettes, les rabattre et les coller comme précédemment.

ETAPE 5

Décorer le rouleau avec des gommettes, peintures… Un papier blanc peut être collé autour du rouleau pour que cela soit plus joli  à peindre !
Pour changer des pinceaux, les enfants peuvent utiliser une éponge qui permettra d’obtenir un effet décoratif.

Et voilà !

Votre jouet sonore est terminé. Secouez-le pour faire du bruit !

 

 

Astuce : à la place du rouleau de papier toilette, vous pouvez utiliser 2 pots de yaourts que vous collez ensemble.

 


 

 

Créez une maison de poupée miniature à partir de matériaux de récupération !

 

Pour cela, fouillez dans vos placards et rassemblez :

  • Une boîte de chaussure ou un petit carton vide
  • Ciseau, colle (vinylique si possible), scotch normal et double-face, peintures ou feutres
  • Rouleaux en carton, boîtes de médicaments vides, pots de yaourts, boites d’allumettes, bouchons en plastique ou en liège, napperons en papier, caissettes pour cup cakes…
  • Bâtonnets en bois (cure-dents, piques à brochettes, bâtonnets de glace…)
  • Echantillons de tissus, papiers colorés, coton, laine…
  • Attaches-parisiennes, boutons…

Quelques astuces :

  • Collez 2 boîtes d’allumettes ensemble pour fabriquer une commode et ajoutez des attaches parisiennes pour matérialiser les poignées
  • Papiers colorés pour le papier peint des murs
  • Découpez la partie avant d’une boîte de médicaments dans le sens de la longueur pour la transformer en armoire et décorez-la de peintures, papiers, gommettes…

Laissez place à l’imagination de vos enfants pour créer leur chambre, salle de bain, salle à manger, garage... de leurs rêves !

 

LE CHALLENGE KAPLA


 Le Musée du Jouet remercie tous les participants au challenge Kapla qui nous ont envoyé de belles photos de leurs oeuvres éphémères que nous publierons régulièrement.

Marion
Marion
Marion
Gaetan
gaetan
Mathias
Le palais de Tom
Aloïs
Tour de guet de Camille et son papa
Porte-hélicoptère Le Camillou de Camille et son papa
Luke
Nathan
Jawad
Chloé
Timothy
Pauline
Gabriel
famille Larfi Fayoux
famille Larfi Fayoux
famille Larfi Fayoux
famille Larfi Fayoux

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !
Pour ne rien manquer de l'actualité de la ville de Poissy