Robin Nguyen et Justine Planche, pensionnaires du Judo Ju-jitsu Club de Poissy, vont rejoindre les rangs de l’équipe de France à l’occasion des championnats du Monde de sambo. Une grande première pour deux jeunes qui mènent de front carrière de sportif de haut-niveau et vie professionnelle.

Entre stress et impatience, Robin Nguyen et Justine Planche s’apprêtent à vivre un mois de novembre un peu particulier. Habitués des tatamis franciliens depuis leur plus tendre enfance, les deux pensionnaires du Judo Ju-jitsu Club de Poissy vont découvrir le haut niveau international sous les couleurs de l’équipe de France pour la toute première fois de leur carrière. Une plongée dans le grand bain que Justine, étudiante en 4ème année d’ostéopathie à l’Institut Dauphine, reconnait appréhender un peu : « C’est la première fois que je sors au niveau international, ça risque d’être assez différent de tout ce que j’ai pu vivre jusque-là mais j’essaye de ne rien changer dans ma préparation habituelle ».

Une grande première pour les deux jeunes Pisciacais 

De son côté, Robin Nguyen, 23 ans, compose entre activité professionnelle au sein de la Banque Palatine de Fontenay-sous-Bois et préparation pour les championnats du Monde « Le sambo n’est pas encore assez développé en France pour que nous puissions en vivre. En parallèle des entraînements, j’ai obtenu un master de commerce international, qui m’a permis de trouver un emploi, et de mener ma carrière de sportif de haut-niveau avec tous les sacrifices que ça implique. » Moins médiatisé en France que son proche cousin du Judo, le Sambo fait figure de discipline reine dans les pays d’Europe de l’Est « C’est presque un sport national là-bas confie Robin, les combattants sont vraiment spécialisés en sambo. Ils sont forts techniquement, forts physiquement. » 

Le sambo, cousin proche du judo

Car bien que sacrés champions de France en 2020, Justine et Robin ne pratiquent le sambo que depuis quelques années « J’ai commencé par le judo, comme beaucoup de samboïstes en France reconnaît Justine, puis j’ai sauté le pas pour m’essayer au sambo à partir de la saison 2018/2019. C’est un bon complément au judo. » Un essai qui prend rapidement des allures de succès pour Justine Planche et Robin Nguyen, sacré pour sa part champion de France senior de sambo sportif en 2016 dès sa première année de pratique. Au sommet de la scène nationale en sambo, les deux jeunes Pisciacais rêvent désormais de briller au niveau international « On va en Serbie avec l’objectif d’atteindre le podium, et pourquoi pas viser un peu plus haut encore » assurent de concert Justine et Robin. Avec l’envie de porter haut les couleurs du Judo Ju Jitsu Club de Poissy.

CHAMPIONNATS DU MONDE 2020

Championnats du Monde de sambo
4 au 8 novembre 2020
Novi Sad (Serbie)
Le site de la compétition

 

PROFILS DE ROBIN NGUYEN ET JUSTINE PLANCHE

 

Robin NGUYEN

Date de naissance : 28 janvier 1997

Lieu de résidence : Ecquevilly (78)
Licencié à Poissy depuis 2005
Salarié à la Banque Palatine

 

 

Palmarès

Double champion de France -57kg de sambo sportif en 2016 et 2020
Champion de France -57kg de sambo combat en 2020
Première sélection en équipe de France seniors 

 

Justine PLANCHE

Date de naissance : 3 mai 1997

Lieu de résidence : Villepreux (78)
Licenciée à Poissy depuis 2015
En 4ème année d’ostéopathie à Paris

 

 

Palmarès

Championne de France -48kg de sambo sportif en 2020
3ème aux championnats de France de sambo sportif en 2019

PORTRAITS CROISÉS

Quelles sont vos ambitions sur ces championnats du Monde ?

Justine : Gagner, évidemment. On est toutes là pour ça mais dans un premier temps, l’objectif va être d’atteindre le podium. Si par bonheur j’arrive à remplir cet objectif, tout sera ouvert pour le titre.

Robin : Un peu comme Justine, j’ai le podium comme objectif de base. Si tout se passe bien et que la forme est bonne, je ne m’interdis pas de voir un peu plus haut encore, et pourquoi pas le titre mondial.

 

Est-ce un plus de partir ensemble pour découvrir le très haut-niveau ?

Justine : Je trouve ça sympa de pouvoir partir avec quelqu’un que l’on connaît. On va découvrir une autre ambiance, un autre niveau en même temps. Même si Robin ne sera pas avec moi sur le tatami, il y a un côté rassurant à le savoir dans la délégation. Pour ma part, c’est un vrai plus de partir ensemble.

Robin : Je pense que ces championnats du Monde vont être une bonne expérience pour nous. On se connaît bien, on est du même club, nos parcours se ressemblent un peu. Ça va être sympa de vivre ça ensemble, ça ne peut que nous aider à évacuer le stress et faire le meilleur résultat possible.

 

Comment s’organise votre préparation ?

Robin : Avant de partir pour ces championnats du Monde, on se retrouve avec plusieurs athlètes sélectionnés licenciés au PUC et à Villejuif pour s’entraîner ensemble. De manière générale, on a une base commune assez forte avec le judo, c’est important de se retrouver entre samboïstes pour peaufiner les techniques propres au sambo entre spécialistes de la discipline.

Justine : Je sors d’une grosse période d’entraînement orientée judo. Depuis une bonne semaine, je participe également à des regroupements entre combattants spécialisés dans le sambo pur et dur. Ça me permet de commencer à me projeter dans la compétition, en associant séances de sambo, séances d’entraînement physique tout en suivant un régime alimentaire assez strict pour arriver en forme dans ma catégorie de poids.

 

Quelles sont les principales qualités de l’autre ?

Robin : Justine est une spécialiste des clés de bras. Elle l’a prouvé aux championnats de France en remportant bon nombre de ses combats en utilisant cette technique au sol. C’est une combattante précise, bien organisée, qui sait construire ses combats petit à petit.

Justine : Robin est un combattant fluide, il enchaîne facilement les phases de combat debout et au sol. C’est une grande qualité pour le sambo. Techniquement, ce que propose Robin est très propre, il n’y a jamais de mouvements parasites susceptibles de le mettre en danger. C’est un combattant vraiment agréable à regarder.

 

Le sambo, c’est quoi ?

Le sambo est un art martial créé dans les années 1930 en Russie, mélange des techniques appartenant au judo, à la boxe et la lutte. Il existe deux types de pratique du sambo : le sambo sportif et le sambo combat. Décryptage du sambo avec Robin Nguyen.

« Il y a une base commune entre le sambo et le judo, d’où le fait que beaucoup de combattants en sambo viennent du judo. Ce sont des mécanismes, des postures et des techniques légèrement différentes du judo. Vulgairement, on pourrait dire que le sambo ressemble au judo à l’ancienne mais de manière générale, il y a plus de liberté dans la pratique du sambo, que ce soit debout ou au sol. Au sein même du sambo, on distingue le sambo sportif et le sambo combat. Le sambo combat autorise les percussions : coups de poing, coups de pied, coups de tête. C’est une pratique plus violente que le sambo sportif, les combattants doivent porter gants, casques et protège-tibias en protection. »

Kiosque

  • Le guide du tri
  • Point d'accès au droit
  • Dossier de Presse Poissy Bien Etre
  • DICRIM
  • Poissy Vitrine des Yvelines
  • Réussite Educative
  • Calendrier collecte août-octobre 2020
Publication précédente
Publication suivante