5L5A0196

L’enquête publique complémentaire sur le tracé urbain du Tram 13 à Poissy ayant débuté le 8 janvier, une réunion publique sur le sujet s’est déroulée sur le sujet au théâtre de Poissy, jeudi 11 janvier, en présence d’un public venu nombreux.

Pour l’occasion, Ile-de-France Mobilités a présenté un document exhaustif revenant sur différents aspects du dossier (le projet et les tracés ; les effets du projet sur son environnement ; l’articulation avec les autres modes de transport et l’offre de service) et a diffusé un film sur le tracé.

 Avant le temps d’échanges, les représentants d’Ile-de-France Mobilités ont détaillé les grands axes de l’insertion urbaine du Tram 13 dans Poissy ainsi que les avantages comparatifs des deux tracés (initial et urbain).

Diapositive007 Diapositive008

Diapositive009 Diapositive015

Diapositive016 Diapositive013

Diapositive017 Diapositive018

Les premières questions ont d’abord porté sur les chiffres avancés par Ile-de-France Mobilités sur le nombre de personnes desservies et sur l’impact sur la circulation. « Ils sont établis d’après un calcul basé sur les données de l’INSEE, a développé Alexandre Bernusset, directeur des infrastructures chez Ile-de-France Mobilités. Ce ne sont pas des postulats mais les résultats d’études complexes menées avec des cabinets spécialisés. »

Diapositive067 Diapositive068

Diapositive069 Diapositive070

Face à la proposition d’habitants d’utiliser des navettes électriques, Ile-de-France Mobilités a été très claire. « Cette technologie nous intéresse, il existe aujourd’hui des expérimentations. Mais à Poissy, elle n’est pas adaptée : elle nécessiterait autant de place voire plus que le tram-train car elle ne permet pas encore de s’insérer dans la circulation. »

Les Amis de la Forêt de Saint-Germain se sont déclarés favorables au tracé urbain car « il faut irriguer les hommes et non couper des arbres. C’est pourquoi nous sommes satisfaits de voir la disparition de l’arrêt du Chêne-Feuillu. Mais peut-on préciser les emprises sur la forêt ? » « Le tracé urbain nécessite le défrichement de 6,9ha. L’impact sur la forêt fera l’objet de compensations forestière, écologique et foncière. »

Diapositive082

Olivier Delas,président de l’office de tourisme de Poissy estime quant à lui que le tracé urbain serait bénéfique pour le tourisme : « A-t-on une idée des retombées qu’il pourrait engendrer ? » « Les modélisations des flux touristiques sont difficiles à mettre en œuvre et nous les avons sans doute sous-estimés, a indiqué Ile-de-France Mobilités. Le T13, avec des villes comme Poissy, Saint-Germain-en-Laye et à plus long terme Versailles peut effectivement avoir une vocation touristique. » 

La période de travaux a fait l’objet de nombreuses sollicitations de la part des habitants. « Le chantier sera organisé par phase, en concertation avec la Ville et les autres acteurs du territoire comme Grand Paris Seine et Oise et le département des Yvelines, a détaillé Ile-de-France Mobilités. Notre objectif sera de limiter l’impact sur la circulation. Sachez que, de toute façon, les accès riverains, commerces et secours seront maintenus en tout temps. » Dans le même temps le calendrier a été précisé.

Diapositive060 Diapositive061

Diapositive062 Diapositive063

Diapositive064 Diapositive065

Diapositive055

Sur la question des nuisances sonores, Ile-de-France Mobilités s’est montrée rassurante : « Des études acoustiques ont été réalisées pour comparer l’ambiance sonore actuelle, celles en 2025 avec le tracé urbain et sans. Le tram-train ne modifie pas l’ambiance sonore actuelle, sauf au niveau du clos Saint-Germain où seront créées des protections acoustiques. De manière générale, le bruit d’un tram-train est assez faible, proche de celui d’une voiture. »

Diapositive078 Diapositive079

Diapositive080 Diapositive081

Les interconnexions avec les autres modes de transports (bus, pôle gare, RER E et A) ont également suscité des interrogations. « Le pôle gare et le Tram 13 sont pensés ensemble, note-t-on à Ile-de-France Mobilités. Il y aura environ 200m entre la station et la gare, soit quatre minutes de liaison, à travers un espace public réaménagé et aux traversées sécurisées. » Sur les bus, l’instance régionale assure que les deux services fonctionneront « en complémentarité. Le Tram 13 n’a pas vocation à remplacer les bus mais à améliorer l’offre. »

Diapositive084 Diapositive085

Diapositive086 Diapositive087

Diapositive090 Diapositive092

L’aspect du développement économique n’a pas été oublié par les personnes présentes dans la salle. « Je vais bientôt m’installer à Poissy et je voulais savoir si vous avez des retours d’expérience sur le dynamisme engendré par l’arrivée d’un tramway », a questionné un futur commerçant pisciacais. « En observant des projets comparables, on voit que le tramway favorise le dynamisme économique et participe à la montée en gamme d’une ville, souligne Ile-de-France Mobilités. En fait, dans les communes dynamiques, comme l’est Poissy, le tramway agit comme un booster du développement local. »

Diapositive051 Diapositive052

Une analyse renforcée par l’intervention de François Gourdon, président de la société pisciacaise Environnement SA, située à 800m de la future station Poissy ZAC. « J’ai effectué un petit sondage parmi mes 240 salariés, relate le dirigeant. Un tiers d'entre eux seraient prêts à abandonner leur voiture pour le tram. Ils viennent de Saint-Cyr-l’Ecole, Achères, Noisy-le-Roi… Cela aurait un impact économique formidable et bénéficiera également aux communes voisines pour qui cela offre des possibilités d’interconnexions supplémentaires. Pour moi, le tracé urbain est une évidence. »

En clôture de la réunion, les élus du territoire sont intervenus pour donner leur avis.

Pierre-Yves Dumoulin, vice-président de Grand Paris Seine et Oise délégué aux déplacements, aux mobilités et à l’accessibilité, s’est déclaré « favorable au tracé urbain qui offrira un accès plus facile aux transports en commun. Ce projet va dans le sens d’une meilleure mobilité, primordiale dans l’optique du développement économique. »

5L5A0226

Pour François Dazelle, adjoint aux finances à Achères, « ma ville est de toute façon bénéficiaire avec le tram-train. Il sera intéressant de travailler de manière plus approfondie sur les moyens de desservir le Technoparc et Achères Sud. »

5L5A0235

Arnaud Pericard, maire de Saint-Germain-en-Laye a rappelé que « l’important dans ce dossier, c’est le maillage du territoire, notamment pour les RER. Pour nous, il est plus intéressant d’avoir un tram-train relié directement au RER E à Poissy, ce qui peut permettre de désengorger le RER A. » L’édile a également insisté sur la préservation de la forêt saint-germanoise : « Je souhaite que le reboisement se fasse en priorité dans la forêt de Saint-Germain-en-Laye. » « Lors de la phase 1, les compensations se sont faites dans la forêt de Saint-Germain, avec un ratio de un à quatre, a précisé Ile-de-France Mobilités. Nous souhaitons réussir la même chose lors de la phase deux. »

Jean-François Raynal, vice-président aux mobilités et au patrimoine au conseil départemental des Yvelines, a d’abord dressé le constat d’une ville de Poissy « attractive mais congestionnée. Ce projet est ambitieux, avec une vraie vision. Il facilitera la vie des habitants, des entreprises et améliorera la circulation. Il fait partie d’un ensemble cohérent au niveau du territoire et des Yvelines et j’espère qu’en 2025, nous serons tous là pour inaugurer la première pierre de ce Tram 13. »

5L5A0236

C’est le maire Karl Olive qui a conclu les débats. « Créer pour les Pisciacais une interconnexion entre ce Tram Urbain et la gare RER A- RER E, c’est tout simplement améliorer leur quotidien pour les décennies à venir. Ce passage en centre-ville, c’est la desserte d’un bassin d’emplois et d’habitants qui n’existait pas dans la version initiale. 7 000 usagers pour le tracé initial, 37 000 pour ce tracé urbain. Plus globalement, la réalisation du Tram 13 Express s’inscrit dans une dynamique de territoires et permettra d’accompagner le développement économique et urbain de toute notre région.»

5L5A0263

« Au delà des avantages indéniables de ce projet en matière de transport et d’économie, il nous donne aussi l’occasion de transformer notre ville et la manière d’y circuler, à l’heure où l’usage du véhicule est de plus en plus contraint. Les études montrent une baisse envisagée de 20% du trafic automobile grâce au tram-train. Le tramway est dix fois plus économe en énergie que l’automobile individuelle. Le tramway fonctionne avec une source d’énergie dont la production peut-être organisée de façon renouvelable à l’échelle nationale ou européenne. Aujourd’hui, vous le savez et nous sommes unanimes sur ce point, la circulation à Poissy est très compliquée et plus compliquée de jour en jour. Si nous ne prenons pas les choses en main, à l’horizon 2026, le trafic augmentera de 30% dans Poissy. Il faudra 30 minutes pour traverser notre ville. Avec le Tram 13 Express, ce temps sera réduit à 19 minutes. »

L’édile s’est aussi positionné face à certaines déclarations. « Il est FAUX de dire que le tracé initial sera réalisé en 2019. Pour la bonne et simple raison que l’enquête publique initiale de 2013 n’a pas débouché sur une déclaration d’utilité publique. Condition sine qua non pour valider un projet.»

« Il est FAUX de laisser croire que le tracé initial prévoyait un arrêt au Technoparc. L’arrêt prévu en gare d’Achères "Chêne-Feuillu" était conditionné à la réalisation de la Ligne Nouvelle Paris Normandie à l’horizon 2030. L’Etat vient d’ailleurs tout simplement d’abandonner ce tracé de la LNPN à Achères. »

Diapositive043 Diapositive044

« En revanche, il est VRAI de rappeler aux habitants de la Bruyère qu’avec le tracé initial, l’arrêt Grande Ceinture est prévu sur l’emplacement de l’ancienne gare de leur quartier. Ses 60 places de stationnement disparaissent dans le tracé initial. Ce quartier déjà ultra-saturé avec les 220 constructions décidées par nos prédécesseurs le condamnerait encore plus. Je refuse cette réalité-là. »

Conscient des difficultés que suscitera le chantier, Karl Olive affirme qu’il fera « le maximum pour en limiter les nuisances. Avec ce tram-train urbain, il n’en va pas seulement de notre quotidien demain. Il en va du destin de nos enfants, de nos générations futures pour lesquelles nous façonnons ce Poissy où nous sommes nés, où nous travaillons, où nous vivons. C’est pourquoi pour les Pisciacais , avec mes collègues élus, et de façon collégiale avec nos partenaires, sans exception, du Département, à la Région en passant par la Communauté Urbaine, nous voulons, nous portons et nous nous battrons pour la réalisation de ce tram-train, symbole de l’avenir de Poissy et de son territoire. »

• Toutes les informations sur l'enquête publique : 

Diapositive096 Diapositive097

• Le document explicatif de la Ville sur le projet est à retrouver ici

• La lettre d'information d'Ile-de-France Mobilités sur l'enquête publique complémentaire est à lire ici.

Kiosque

  • Le guide du tri
  • Point d'accès au droit
  • Dossier de Presse Poissy Bien Etre
  • DICRIM
  • Poissy Vitrine des Yvelines
  • Réussite Educative
  • Calendrier collecte août-octobre 2020
Publication précédente
Publication suivante