logo

Coup de pouce aux mobilités douces

L’année 2019 sera placée sous le signe du développement durable dans la cité saint Louis.

Tout au long de l’année, retrouvez dans votre journal municipal et sur les réseaux sociaux les multiples actions engagées par la ville et les ambitions de la municipalité pour préserver l’environnement et privilégier l’activité locale.


bulle gare
écoresposanble mobilité douce 1
écoresposanble mobilité douce 2

reamenagent

Un nouveau pôle gare pour fluidifier les cheminements

Zone stratégique s’il en est, le pôle gare va être complétement réaménagé à l’horizon 2022. L’avenue Maurice-Berteaux ne débouchera plus sur la place de l’Europe. Seul un accès au parking des Lys sera conservé diminuant ainsi considérablement le flux de véhicules ce qui permettra d’étendre la place Pompidou et de passer en zone 20km/h. Parallèlement, plusieurs cheminements piétons sécurisés sont envisagés, notamment vers la future station de Tram et au-dessus de la RD190, vers les bâtiments de PSA avec la création d’une passerelle piétons.

Pour favoriser l’utilisation des vélos, de nombreux abris vont être construits avec un objectif de 150 places.

Les deux gares de bus sont, elles, conservées mais seront réaménagées pour faire face à l’augmentation de 30% du nombre de voyageurs prévue avec l’arrivée du RER Eole. A ce moment, un renforcement de l’offre sera sans doute nécessaire.


grand projet

Tram 13 et vélo, vers un partage de la voirie

Projet majeur du Poissy de demain, le Tram 13 Express va redessiner une grande partie de la cité saint Louis. Il constitue de ce fait une opportunité pour repenser les modes de déplacement le long du tracé, permettant une traversée de la ville en toute sécurité, notamment pour les vélos.

Boulevard Gambetta, où il ne sera pas possible de concilier tous les modes de déplacement (tram, voiture, vélo, piéton), un trajet alternatif est envisagé via l’avenue Fernand-Lefebvre, le boulevard Victor-Hugo et l’avenue Maurice-Berteaux, pacifiée dans le cadre du réaménagement du pôle gare (voir ci-contre). Sur le boulevard de l’Europe (prolongé à terme jusqu’à l’avenue de Pontoise), une bande cyclable sera créée entre la place de l’Europe et l’Ecoquartier Rouget-de-Lisle que les cyclistes traverseront grâce à une coulée verte (voir par ailleurs). Un cheminement piétons et cyclistes sera également réalisé aux abords de la portion du Tram qui longe le quartier Saint-Exupéry, rue Saint-Sébastien puis sur une partie de la rue Adrienne–Bolland. Enfin, conformément aux recommandations de l’enquête publique, une piste cyclable reliera la station ZAC (entre les quartiers Saint-Exupéry et Rouget-de-Lisle) et le Technoparc, le long de la RD30.


deplacement

Itinéraires cyclables : de la voie verte aux berges de Seine

Même si la mise en place d’un plan de circulation cyclable est de la compétence de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise, la Ville souhaite développer des itinéraires pour les vélos, à l’instar de la voie verte, inaugurée en juillet dernier en présence de Jean-Paul Ollivier, dont elle porte le nom. Sur 6km, elle permet de relier les quartiers Saint-Exupéry et La Coudraie en passant par la forêt.

Un projet similaire doit voir le jour rapidement sur les berges de Seine pour une voie cyclable entre Villennes et la gare, via l’avenue Emile-Zola et le cours du 14-Juillet.

Des réflexions sont aussi menées pour créer des bandes cyclables rue de La Bruyère (pour rattraper l’itinéraire cycliste du Tram) et sur la rue Charles-Maréchal (où existe déjà un contre-sens cyclable) définie comme un axe privilégié pour relier le Clos-d’Arcy au centre-ville.




écoresposanble mobilité douce 3


navettes bleues

Favoriser la mobilité des aînés

Pour répondre à la forte demande des aînés en matière de transport, la Ville a mis en place dès septembre 2015 la Navette Bleue. Ce dispositif gratuit a été amélioré avec le lancement d’une deuxième navette en mai 2016. Grâce aux retours des usagers, le tracé a été modifié pour que la fréquence soit plus importante. Les navettes vont du quartier Saint-Exupéry (en faisant un détour par Achères) jusqu’à celui de La Coudraie, marquant en tout une vingtaine d’arrêts, notamment les centres d’activité importants (stade, marché, mairie, RPA, hôpital, commissariat, place Racine…). En 2018, près de 32 000 personnes les ont empruntées.



rouget de lisle

Une coulée verte au cœur de l’Ecoquartier

Projet de développement urbain majeur, l’Ecoquartier Rouget-de-Lisle intègre évidemment la question des mobilités. Situé entre le quartier Saint-Exupéry et la zone de la gare, il constituera une voie de passage privilégiée pour les piétons et les cyclistes grâce à la coulée verte, appelée Le Quai, qui traverse son parc de 1,7 hectare. Elle permet ainsi une continuité de l’itinéraire cyclable créé en parallèle du Tram



rouget de lisle

Une passerelle piétons/cyclistes vers Carrières-sous-Poissy

Proposer un franchissement en toute sécurité pour les piétons et les cyclistes, tel est l’enjeu de la construction de la passerelle entre Poissy et Carrières-sous-Poissy qui devrait voir le jour à l’horizon 2024.

Avec cette passerelle, les Carriérois pourront ainsi rejoindre facilement le pôle gare, qui doit être remodelé et qui verra passer les RER Eole et le Tram 13 Express, quand les Pisciacais pourront se rendre au Parc du Peuple de l’Herbe, qui couvre 113 hectares. Ce projet reprend le tracé direct du Vieux pont de Poissy, tout en préservant les vestiges historiques. La structure en arc, longue de 320 mètres, rappellera l’ancien édifice. Son architecture aérienne et légère, proposée par le groupe Ney & Partners, préservera la perspective paysagère.

 

pensez au vélo électrique

odysee pour la terre
odyssée pour la terre

L’éco mobilité : un enjeu pour les territoires

« Aujourd’hui, modifier les modes de déplacements des habitants du département, et de Poissy en particulier est un véritable enjeu pour les territoires d’une part, en renforçant l’offre de services en termes d'éco mobilité (renforcement du réseau des transports collectifs, aménagement de voies vertes pour les vélos, incitation au co-voiturage, auto-partage…) et pour les entreprises, notamment par des mesures incitatives à l’instar des primes de mobilité négociée avec les partenaires sociaux ou le développement de solutions de mobilité alternatives à l’utilisation du véhicule. Nous savons que notre mobilité quotidienne a un impact important sur l’environnement, sur notre budget et sur notre santé, notamment en termes de pollution sonore et atmosphérique, d’émissions de CO2, etc. Pourtant, comme pour la thématique déchets, changer nos habitudes ne se fera pas du jour au lendemain. Tous les services proposés en faveur de l’éco mobilité et les bénéfices que nous pouvons en tirer ne pourront s’ancrer dans un territoire sans l’adhésion citoyenne, sans la modification significative de nos modes de transport et un accompagnement local du changement à opérer. »

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER
Pour ne rien manquer de l'actualité de la ville de Poissy