logo

Innovons pour l'environnement

L’année 2019 sera placée sous le signe du développement durable dans la cité saint Louis.

Tout au long de l’année, retrouvez dans votre journal municipal et sur les réseaux sociaux les multiples actions engagées par la ville et les ambitions de la municipalité pour préserver l’environnement et privilégier l’activité locale.


batiments

urbanisme

Des bâtiments plus économes en énergie

Les opérations de réhabilitation sont l’occasion d’améliorer les performances énergétiques des logements parfois de manière très importante, grâce à de nouvelles technologies.

C’est le cas du bâtiment jouxtant l’école Robert-Fournier, appartenant à la Ville, à La Coudraie. Ces 10 logements ont été entièrement réhabilités. Grâce à une couche de liège de 18cm posée sur le mur de béton et une double peau “intelligente” avec des stores à lamelles pilotés par une station météo, un gain de 80% par rapport au coefficient d’énergie primaire a été obtenu. Il se situe même 30% en dessous de ce qui est exigé par le label bâtiment basse consommation (BBC) ! Lors du chantier, des panneaux solaires ont également été construits sur le toit, permettant la production d’eau chaude sanitaire.
Dans le quartier de Beauregard, le bailleur Vilogia a mené une opération de réhabilitation concernant 180 logements, visant le label BBC.

Durant cette opération, le bailleur a également décidé d’une action forte en matière de développement durable en construisant un immeuble passif. Le bâtiment (qui devrait obtenir le label Passivhaus) possède ainsi une étanchéité renforcée de l’enveloppe (triple vitrage), une VMC double flux et exploite au maximum l’ensoleillement ainsi que la récupération des eaux usées. L’immeuble comptera 15 logements et accueillera en rez-de-chaussée la future agence locale de Vilogia ainsi qu’un local d’activité. Toujours à Beauregard, Vilogia a aussi innové pour financer les travaux : 33 maisons modulaires, en bois, ont été construites sur les toits des résidences Castille, Foucauld et Ronsard.


puits de carbone

puits de carbone

Une solution innovante pour améliorer la qualité de l’air

Installé en mai 2018, le puits de carbone positionné près de la gare constitue une réelle innovation en matière environnementale : ce démonstrateur urbain, le premier du genre, est un purificateur d’air fonctionnant grâce à des micro algues qui captent le CO2 et améliorent donc la qualité de l’air. Après 7 mois de service, Suez, qui l’a mis en place, évalue que l’absorption de CO2 du puit de carbone équivaut à celle de 50 arbres. Avec sa fenêtre permettant de scruter le processus, ce mobilier urbain d’un nouveau genre, haut de deux mètres, se veut aussi un outil pédagogique à destination des plus jeunes.


polar pod

projet polar pod

l’innovation au service de la recherche scientifique

En s’engageant auprès de Jean-Louis Etienne et de son projet Polar Pod, Poissy prendra part à l’un des programmes scientifiques les plus ambitieux des prochaines décennies. Ce navire vertical au concept innovant dérivera dans les 50es hurlants, au gré du courant circumpolaire antarctique qui unit les trois océans Atlantique, Indien et Pacifique. L’objectif ? Mesurer des échanges entre atmosphère et océan, mais aussi écouter et recenser la biodiversité grâce à des micros sous-marins, valider certaines mesures satellites et mesurer l’impact humain sur l’environnement dans des mers où toute expédition est très compliquée à monter.

La Ville de Poissy va soutenir financièrement le Polar Pod, dont le départ est prévu en octobre 2021, à hauteur de 10 000 euros par an pendant cinq ans. « Une plaque avec le logo de Poissy sera installée sur le navire. Poissy fera donc le tour de l’Antarctique », a sourit l’explorateur lors des 2es rencontres économiques le 27 novembre dernier, annonçant également des échanges avec les établissements scolaires pisciacais. Un petit Polar Pod sera ainsi construit par des élèves de lycée professionnel de Poissy et les moyens technologiques permettront d’entrer en communication avec des classes.


acteurs prives

entreprises

Les acteurs privés innovent aussi

Les acteurs privés de Poissy sont eux aussi engagés dans une démarche innovante en terme de développement durable. 

PSA se tourne vers un véhicule multiénergies

Dans son usine pisciacaise, le groupe PSA a mis en place, depuis 2016, une ligne d’assemblage multi-véhicules et multi-énergies qui permet de produire des voitures thermiques mais aussi électriques. Un atout majeur qui a déjà porté ses fruits puisqu’en plus du DS3 Crossback, l’usine fabriquera le nouveau SUV électrique d’Opel/Vauxhall. « Ce process unique de fabrication renforce notre agilité dans le contexte de la transition énergétique », a expliqué Frédéric Przybylski, directeur du site de production de Poissy. A l’horizon 2025, PSA vise une gamme 100% électrifiée pour ses cinq marques.

Envea crée une station autonome de mesure de la qualité de l’air

Après des années de recherche, la société pisciacaise Envea, très investie en matière d’écoconception, a lancé avec succès, une nouvelle série d’analyseurs de gaz et particules à très faible consommation énergétique, peu sensibles aux variations de températures et alimentables en 24V. Pour la première fois au monde, une station autonome complète pourra ainsi être installée en site isolé, fonctionnant 24h/24 et 7j/7 en étant alimentée uniquement par des panneaux solaires. Cette innovation est majeure pour l’équipement de réseaux de surveillance dans de nombreux sites et pays où les alimentations secteurs sont souvent indisponibles, instables ou très aléatoires avec des coupures fréquentes. Les premières stations expérimentales sont installées à Poissy au siège social d’Envea.

Une collecte pneumatique pour les déchets de l’EcoQuartier Rouget-de-Lisle

C’est un procédé innovant qui va être installé dans le quartier Rouget-de-Lisle pour la collecte des déchets. La Ville, l’aménageur Citallios et la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPS&O) travaillent sur un système de collecte pneumatique qui permettrait d’optimiser le tri, de limiter la consommation d’énergie et de réduire la circulation des camions de ramassage, et donc la pollution. Concrètement, les points de collecte où sont déposés les déchets sont reliés à des conduites souterraines : les ordures ménagères, les recyclables (plastique, métal, cartons, papiers) sont alors acheminés à un terminal. Un vrai plus pour le cadre de vie dans ce qui sera un EcoQuartier exemplaire à Poissy.

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER
Pour ne rien manquer de l'actualité de la ville de Poissy